La vie d'un pirate est-elle la plus belle des vies ? | Altaïr 100%

 :: Partie Administrative :: Présentations, P-V et Scénars :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Ici depuis : 06/06/2016
Messages : 68
Lun 6 Juin - 21:11


Toi



Pseudo : Azayim

Âge : 19 balais

Comment as-tu connu le forum : les top-sites

Comment le trouves-tu : des couleurs calme, c'est le pied

Code du règlement :
~ Validé

Altaïr James Vengherski
Âge : 18 ansDate de naissance : 22 FévrierLieu de Naissance : Ville noire, UnysEtudes / Métier : EleveurOrientation sexuelle : hétéroSituation Amoureuse : célibataireGroupe : orbe shayminRêves : pleins en têteAvatar : Lavi / D.Gray-man
Caractère :
Altaïr est quelqu’un d’assez renfermé, cette tendance à se replier sur lui-même n’est pas nouvelle, mais elle ne pose pas de problème au concerné qui semble apprécier cette certaine solitude, il a toujours été dedans après tout ; elle lui permet de s’évader ailleurs, dans un monde tranquille et assez loin des problèmes quotidiens. Le jeune homme est rêveur oui, il n’est pas rare de le croiser quelque part en train de fixer le vide, à chercher dans son petit monde fictif, le calme et l’inspiration. Il est une personne assez tranquille de nature qui sait faire preuve d’un calme et d’une patience exemplaire quand il le faut.

Malgré ça, Altaïr reste agréable et à l’écoute des gens qui l’entourent ; les rares personnes qui le côtoient peuvent en témoigner, Altaïr n’est désagréable qu’avec les personnes qu’il n’aime pas et quand bien même il apprécie la solitude, être entouré de monde ne lui pose pas de problème, il se fond assez bien dans la masse, pouvant devenir aussi bavard que n’importe qui, en contrepartie, il s’avère qu’il est un peu rancunier.

Fin observateur, il n’aura pas de problème à se souvenir de détails qui peuvent passer inaperçu dans un paysage ou chez quelqu’un, sa mémoire n’est pas plus exceptionnelle que celle d’autres personnes, bien qu’il n’ait plus qu’un œil valide, Altaïr à beaucoup entrainé sa mémoire visuelle pour se permettre de pouvoir dessiner ce qu’il veut et il se peut que parfois cela se répercute dans sa manière d’être quotidienne, les moments ou il se met à fixer une personne sans raisons particulière ne sont pas rares et il ne faut pas lui en vouloir pour ça ; il s’agit d’une habitude et les habitudes sont difficiles à enlever.

Parlons-en des quelques habitudes d’Altaïr, mis à part fixer les gens pour retenir leur traits physiques ou leurs tics, Altaïr passe une claire partie de ses journées à fumer, dessiner, manger ou lézarder ; ce sont des choses qu’il aime bien faire, s’occuper les mains, représenter ce qui l’entoure ainsi que ce qui sort de sa tête et manger, beaucoup manger sans jamais prendre trop de poids ainsi que dormir, rester planté à un endroit et ne rien faire ou penser. Juste avec ça, on ne peut pas dire que le jeune ait une vie très active du coup ; le sport ? Pitié ne lui en parlez pas, il n’aime pas ça, marcher en pleine nature est suffisant pour s’occuper et faire bouger ses muscles ; s’il y a bien un moyen de le faire bouger, c’est qu’il y a un danger ou que vous ayez réussit à allumer la flamme compétitive qui se trouve cachée au fond de son être, Altaïr à du mal à refuser les défis, mais il est aussi mauvais perdant, ce qui fait qu’il doit bien se donner à fond et gagner pour être satisfait de lui-même. Mais bien évidemment, le jeune adulte préfère largement être une larve à un compétiteur et avoir des activités qui ne sont pas physiques. A sa fumerie et ses gribouillages, on peut ajouter qu’il écoute de la musique, qu’il écrit, qu’il joue aux jeux vidéos, qu’il lit beaucoup et qu’il travaille d’arrache pied quand il a des projets à avancer, mais il ne faut pas en attendre plus de lui ; à moins qu’une nouvelle activité ne l’attire assez pour qu’elle entre pleinement dans sa vie.
Triân

Espèce : Bulbizarre
Type : Plante / Poison
Sexe : Mâle
Nature : Patient
CT / CS : ///


Caractère : Triân est un pokémon calme et patient, autant que son dresseur voir même plus que lui, mais quand sa limite est atteinte, il est impossible d’échapper à sa colère. Il a un peu la fonction de papa pokémon qui s’occupe des autres et veille à ce qui ne leur arrive rien.

Histoire :
La solitude, un sentiment que certains n’arrivent pas à supporter et dont d’autres s’accommodent parfaitement bien. Altaïr fait partie du deuxième cas, bien que ce ne fût pas toujours facile. Durant l’enfance, le garçon à eu du mal à se faire des amis, ce sont des choses qui arrivent et cela à surement influencé le fait qu’il soit un peu renfermé aujourd’hui. Il avait bien les pokémons de ses parents pour jouer avec, mais la maison se retrouvait assez souvent vide quand son père partait vagabonder on ne sait trop où sur le continent et quand ça mère partait en voyage d’affaire. Parents irresponsables ne s’occupant pas de leur enfant ? Pas vraiment, ils étaient certes assez peu présents, mais leur fils est bien une des meilleurs choses qui soient arrivées dans leur vie, alors ils n’allaient pas le détester et le renier sans aucune raison particulière, bien qu’au final, les choses finirent par changer.

Ce n’est pas parce que sa vie est plutôt tranquille que le jeune homme n’a pas rencontré de difficulté ; il faut bien à un moment ou à un autre qu’on se retrouve face à un obstacle qui nous empêche d’avancer. Si Altaïr s’est naturellement habitué à être peu entouré, le sentiment d’abandon qu’il a pu ressentir pendant quelques années fut un peu plus compliqué à gérer, tant le simple évènement qui s’est produit à marqué son esprit au fer rouge et revenait assez régulièrement dans la tête de l’enfant qui ne savait pas trop quoi faire à l’époque face à cela.

La question qui revenait le plus souvent à la bouche de l’enfant était « où est papa ? », comme déjà dit plus haut, ce dernier partait très régulièrement à droite à gauche sur le continent et les réponses qu’on apportait à l’enfant étaient toujours très vagues « il aide les pokémons », « il voyage », « il rentre bientôt »… cela semblait satisfaire le garçon qui n’en demandait jamais plus, sa mère n’était pas forcément plus présente que son père alors bon, il n’avait pas à s’inquiéter. Cela finit par changer du jour au lendemain, cela aurait pu passer inaperçu tant les jours se ressemblaient dans la grande ville aux gratte-ciels noirs, mais encore une fois, l’enfant de dix ans posa cette question à sa mère et la réponse fut différente, jamais entendue jusqu’alors dans les oreilles du garçon : « je ne sais pas ».  Comment ça, elle ne savait pas ? Il prévenait toujours quand il partait quelque part, où était-il ? Altaïr voulait une réponse, quelque chose de plus clair, pas un « je ne sais pas », mais les quelques mots de sa mère furent complété d’un « ne t’inquiète pas, il reviendra bientôt j’en suis sûre », hors ce ne fut pas le cas. Sa mère savait elle, elle savait qu’un jour ou un autre son conjoint disparaitrait sans rien dire ; être un membre de la team plasma n’était jamais de bon augure et parfois, échapper à la police était nécessaire, tout comme se faire oublier, la mère d’Altaïr n’avait aucune idée des ordres qu’aurait pu recevoir son compagnon, mais elle ne pouvait rien faire pour le ramener ou le convaincre d’arrêter ses activités, il était bien trop loin et trop tête brûlé pour ça. A présent, la mère et le fils devaient faire sans le père.

Altaïr à mal vécu cette séparation si l’on peut dire cela ainsi, ça l’enfermait toujours un peu plus dans une bulle et l’éloignait des autres ; l’envie d’aller chercher son père lui avait déjà traversé l’esprit plusieurs fois en grandissant, rejoindre la team plasma aussi, mais sa famille à toujours réussit à l’empêcher de le faire : « ça ne t’attireras que des problèmes », « tu n’as pas besoin de jouer les méchants pour aider les autres », « si le destin veut que tu recroises ton père un jour alors cela se fera, mais ne brise pas toute ta vie dans quelque chose que tu peux regretter, soit patient ». Mais huit ans plus tard, toujours rien, cette idée de revoir son paternel avait finit par se ranger dans un coin de sa tête, peut-être qu’un jour elle disparaîtrait qui sait ? En même temps que tout un tas d’autre chose que le cerveau oubliait au fur et à mesure que le temps passait.

Certaines choses changèrent à partir de là, laissant place à un vide qui finit par être comblé par la présence du reste de la famille d’Altaïr ; il fallait se le dire, si le garçon connaissait très mal sa famille du côté de son père, il pouvait dire sans hésiter que du côté de sa mère, elle était plutôt déjantée. Le contraste était clair entre le moment ou Altaïr vivait avec sa mère à Ville Noire et celui ou il passait ses vacances chez sa tante au bois des illusions, près de Méanville ; l’urbanisme se dénotait complètement de la vie sauvage, il fallait s’habituer à ce changement drastique entre ville et forêt, famille simple et tribu.  Oui, le jeune homme vivait avec deux extrêmes qui n’auraient jamais eu lieu d’être si sa tante n’était pas tombée raide dingue d’un chef d’une tribu de la région. Enfin bon, passons. Passant une assez bonne partie de ses vacances dans cette tribu, Altaïr à pu apprendre à vivre dans la nature et à la voir sous différents points de vues, gagner une certaines sensibilité ainsi qu’un intérêt profond pour les pokémons ; ça lui rappelait des souvenirs quand son père l’embarquait avec lui du côté de Vaguelone quand il était plus jeune, sa curiosité se portait sur les mêmes sujets…

La seizième année de vie d’Altaïr est celle ou il perd l’usage de son œil droit, mais aussi celle ou il rencontre son pokémon, Triân. Une mauvaise année en soi, plutôt compliquée pour le jeune qui vivait quelque chose qu’on appelle communément la crise d’adolescence et il faut dire ce qu’il faut dire, Altaïr fit parti de ceux qui passent leur temps à râler contre le monde ; énervé pour pas grand-chose, la tempête qui faisait rage dans l’esprit du jeune homme n’était pas facile à gérer ; il galérait dans ses études, passait son temps enfermé dans sa chambre et créait parfois des problèmes quand il était de sortie, n’hésitant pas à se battre contre d’autres personnes quand quelque chose ne lui plaisait pas.

Sa mère avait du mal à le tenir à ce moment là, elle n’imaginait pas vraiment que son fils pouvait avoir une telle face cachée ; il lui faisait un peu peur parfois, mais elle se résolu à l’envoyer prendre l’air au bois des illusions pour qu’il souffle un peu, être en pleine nature lui ferait surement un peu de bien, ça faisait quelques temps qu’il n’avait pas visité la famille en plus. Que de bonnes volontés donc, mais tout ne se passa pas dans les espérances de la mère. C’est lors d’une journée avec son lot de problèmes que l’incident se fit : Altaïr était de mauvais poil suite à une discussion avec son oncle qui a mal tourné ; filant à travers les arbres, l’ado à la chevelure flamme avait finit par arriver à côté d’une rivière, un endroit calme qu’il aimait bien, il soupira et essaya de chasser les pensées noires qui l’habitait, un peu en vain. Il avait envie d’être tranquille, seul, loin de toute population. Une bonne heure dû passer avant que du mouvement se fasse pas loin de lui, relevant la tête, son regard croisa rapidement celui d’un pokémon qui lui était inconnu et qui faisait un peu peur ; l’animal ne semblait pas ravi de le voir ici, Altaïr devait se trouver sur son territoire. En y repensant, tout était devenu bien calme quand le Golgopathe était apparu, mais cela ne dura pas bien longtemps, le pokémon, non très heureux de la présence du jeune homme près de l’eau, n’hésita pas une seconde avant d’attaquer ; le combat fut rapide entre un humain sans défense et un pokémon armé d’un nombre de griffes acérées importants, Altaïr se retrouva vite en mauvaise posture et avec une griffe plantée dans son œil droit ; il pouvait hurler, se débattre, essayer de retirer cette griffe enfoncée dans son orbite, mais le temps lui paru bien long en ne pouvant rien faire d’efficace. Ce sont des attaques de pokémons sortant des fourrées qui stoppèrent cette horreur. Tordu de douleur, le jeune homme ne plus que sentir le poids du pokémon se retirer de son corps avant de se mettre à moitié délirer à cause de la douleur ; il ne mit pas longtemps avant de tomber dans l’inconscience.

Haha tu ressembles à un pirate comme ça !

C’est la réflexion que tout le monde pouvait lui faire maintenant qu’il se retrouvait à porter un cache œil pour cacher la cicatrice qui marquait sa paupière droite, tout avait fini par rentrer dans l’ordre, mais le jeune n’assumait pas vraiment cette balafre qui couvrait une partie de son visage. Et en plus d’une cicatrice, il allait devoir apprendre à vivre avec le Bulbizarre qui, selon les dires de sa cousine, avait attaqué le Golgopathe juste avant qu’elle n’arrive avec son père et leurs pokémons pour se débarrasser du type roche et retrouver l’ado en sale état. Le pokémon plante qui ne faisait que passer à cet endroit de la forêt au même moment avait sauvé la vie d’Altaïr. Il avait aussi semblé soucieux de l’état de santé du jeune homme et s’était montré assez borné à vouloir rester avec lui ; c’était assez curieux et dérangeant de voir un pokémon chercher à renoncer à la vie en pleine nature pour rester avec un humain qu’il ne connaissait même pas.

Ainsi donc, Altaïr se retrouva pour les deux années à suivre à être accompagné d’un pokémon qu’il a fini par apprendre à connaitre et apprécier. A partir de là, le nombre de problèmes que pouvait avoir ou créer le jeune homme finit par diminuer jusqu’à disparaitre ; la crise était passée.

Le rouquin n’eu pas vraiment le choix de venir étudier à Novea ; plongeant droit dans l’échec scolaire suite à des études dans lequel il ne se plaisait pas vraiment, sa mère et sa tante se décidèrent de tout prendre en main pour forcer le garçon à se bouger les fesses avant qu’il ne bloque définitivement ; être enfermé à longueur de journée dans un amphi ne lui réussissait pas vraiment, alors comme d’habitude, lui faire prendre un bon bol d’air frais et lui faire étudier quelque chose qu’il appréciait ne pouvait que lui être bénéfique, non ? L’air de Kanto lui changerait bien de celui d’Unys après tout. L’appel qui eu lieu quelques jour plus tard de la part de sa tante tourna autour de cette question et le message fut assez clair pour Altaïr : « je te laisse une semaine pour regarder tout ça et si la semaine suivante tu n’es pas sur le port d’Irena, c’est moi qui viendrait te chercher à Unys. » Sachant sa tante parfaitement capable de mettre ses « menaces » à exécution, le jeune adulte ne mit pas longtemps à parler de cette idée à sa mère, qui, de base, était déjà au courant de tout. Changer d’études… au fond il fallait juste qu’il retrouve un peu de motivation après s’être totalement planté durant l’année, il fallait essayer. Prendre des informations sur l’école ne mit pas longtemps à se faire, ainsi que d’envoyer un dossier ; une fois la demande d’inscription validée grâce à une bourse, il ne restait plus qu’au jeune homme de préparer ses affaires, embarquer sur un bateau et arriver dans cette école en compagnie de Triân pour essayer de se lancer dans une nouvelle voie, en espérant que cela se passe bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 31/05/2016
Messages : 68
Lun 6 Juin - 22:28
Yarrr matelot d'eau douce, bienvenue à toi !

Je ne vois rien à redire sur ta prèz' ( en tout cas certainement pas sur la longueur ! ), pour moi elle est complète et intéressante notamment sur l'histoire ( j'ai frissonné sur le passage du crevage d’œil ... x.x ), donc je te valide !

Tu peux dès à présent aller créer ton Pokédex, ton journal et ta fiche de liens et tu pourra ensuite commencer à rp, bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» AU DANEMARK C'EST COOL, ON PEUT S'METTRE TOUT NU ✎ HELL.
» Elle était si belle, la poupée, elle que les anges avaient oubliée ✕ Heaven
» (01/01 LIBRE) elle était si belle que tu n'aurais pas osé l'aimer.
» LUCY WEASLEY ▲ victory needs sacrifice.
» On chante, on tchatche, on s'embrasse elle est pas belle la vie ? [Fe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pocket Monster :: Partie Administrative :: Présentations, P-V et Scénars :: Présentations validées-
Sauter vers: