Le grand départ | Liam & Ethan

 :: ZONE RP :: Les autres régions :: Johto :: Voyage d’Août 2016 :: Ferry Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Ici depuis : 06/06/2016
Messages : 68
Sam 13 Aoû - 15:55



Mère,

Presque trois mois se sont écoulés depuis mon arrivée à Irena, trois mois… Le temps passe vite, j’ai bien du mal à m’en rendre compte, cela doit bien prouver que tout se passe bien non ? Outre quelques petits problèmes dont tu dois bien douter l’existence ; on va dire qu’une heure de colle en trois mois, c’est une nette amélioration par rapport à l’année dernière à Unys, les gens ici ne me tapent pas autant le système que là bas, m’enfin passons, je ne t’écris pas pour te raconter mes problèmes.

Au moment où tu liras cette lettre, je serais à Johto, l’Académie a organisé un voyage scolaire et l’idée de passer à côté de ça était impensable pour moi, tu le penses bien ; j’ai bien fait de rester ici pour les vacances, j’aurais raté ça sinon. Je me dis que j’aurais pu t’appeler pour te prévenir que je partais en vadrouille, mais une lettre est tout aussi bien, même si cela peut faire un peu « vieillot » ; tu as déjà du voir que l’enveloppe qui accompagne ces mots est assez remplit ; il ne s’agit que de quelques photos de l’île mais j’en suis sûr que tu voulais voir un peu de quoi ça avait l’air, encore une fois, j’aurais pu faire ça avec mon portable, mais autant tout envoyer dans le même panier, c’est plus original ainsi et puis ça renoue un peu avec le passé. Il y a aussi une photo de toute mon équipe ! Et oui, Triân et moi ne sommes plus seuls, quatre pokémons nous ont rejoins, enfin quatre… il y a aussi un œuf dans le lot donné par un professeur, il ne devrait pas tarder à éclore, dans quelques jours à peine, surement pour le début du voyage. Tu devrais surement le voir en regardant la photo, mais je suis accompagné d’une belle bande de voyous, ils sont tous pleins d’énergie et ce n’est pas toujours facile de les garder en place, ça va que Triân arrive à m’aider.

Parlant de lui, il a évolué il y a quelques semaines,  deux pour être plus précis en fait ; ça ne lui as pas valu de beaucoup changé, quoiqu’il roupille un peu plus qu’avant, comme moi, tel maître tel pokémon comme on dit. Peu de choses ont donc changé, la vie suit son cours etc… J’espère que tu ne t’ennuies pas trop toute seule à Unys et que le travail n’est pas trop pesant ; promis, je rentrerais à la maison pour les prochaines vacances avec tout mes pokémons, toi et les tiens pourront faire connaissances avec eux ainsi.

A très bientôt,


Altaïr.

Je terminais d’écrire cette lettre au beau milieu de la nuit, deux jours avant le début du voyage scolaire, il devait-être un peu plus de 2h du matin quand je terminais de poser mon prénom à l’encre sur la feuille, l’excitation se faisait sentir et j’en avais du mal à dormir, mais sous cette folle envie de partir en terres inconnues, je me posais aussi milles questions du genre « est ce que Eyrian arrivera à se tenir à carreau ? » ou « Kjeld arrêtera t-il de lancer des regards noir à tout ce qui l’entoure et à arrêter d’attaquer tout ce qui bouge ? » ; l’Hypotrempe n’était pas facile, c’était un être qui ne pensait qu’à se battre et à défier un peu tout le monde et n’importe qui du regard, c’était quasi impossible de le sortir dans un espace bordé d’eau sans qu’il ne lance un combat contre un autre pokémon. Cela devait surement venir du fait que je l’avais capturé à la régulière et qu’il avait perdu face à Eurydice sans pouvoir rien faire, non, je ne crois pas qu’il avait apprécié se retrouver au centre pokémon à être soigné et à être privé de sa liberté contre son gré, mais il n’avait pas voulu partir après que je l’ai ramené à la plage, à croire que le regard qu’il lançait à Eurydice laissait supposer qu’il allait rester jusqu’à ce qu’il ait sa revanche sur la type plante. M’enfin, il fallait voir comment les choses allaient évolués, mais pour le moment, niveau relation, ce n’était pas top.

Il n’y avait pas grand-chose à dire sur les jours qui ont suivi, j’avais juste préparé mes affaires pour ce voyage et fait un tour en ville le soir avec mes pokémons avant de rentrer dormir à l’Académie ; c’est dans cette même nuit que Neiyan me réveilla à coup de museau en pleine tête pour me prévenir que quelque chose n’allait pas, enfin, « n’allait pas »… il n’y avait pas de problèmes particuliers, juste l’œuf qui s’était mit à briller et à se craqueler de part en part ; l’éclosion. Autant dire que quand toutes les connexions s’étaient faites dans mon cerveau, j’avais commencé à paniquer n’étant absolument pas prêt à ce que l’être enfermé dans la coquille ne décide de se montrer, mais tout se passa sans accros ; après de longues minutes de bazar ou je courais un peu dans tous les sens dans ma chambre, le petit pokémon pointa le bout de son nez, une forme triangulaire et des yeux qui peinaient à s’ouvrir, je m’étais retrouvé avec une Stalgamin absolument adorable dans les bras, enfin, le reste de la nuit ne fut pas de tout repos étant donné qu’un nouveau né à besoin de tout un tas de soin et d’attention particuliers ; à vrai dire, on ne peux pas dire que j’avais pu retourner dans mon lit dormir par la suite, je restais éveillé de minuit à neuf du matin au moins, j’étais ensuite passé à l’infirmerie demander à l’infirmière pour savoir si tout allait bien pour la petite et après ce topo fait, je pu me reposer deux heures avant de rapidement ranger tout le bordel que j’avais mit dans ma chambre et d’aller manger à la cafétéria. Le départ du ferry avait été prévu pour 14h, ce qui me permit de vérifier une dernière fois que je n’oubliais rien et d’aller poster la lettre à la poste avant de prendre la direction du port, mon sac de voyage dans le dos et la petite dernière dans les bras, pendant que les autres pokémons se trouvaient dans leur pokéball.

Quatorze heures donc, les élèves participant au voyages s’étaient tous rassemblés au port et c’était le directeur lui-même qui vérifiait qui ou non montait dans le bateau ; c’est vrai qu’il nous accompagnait en plus de quelques employés, on allait être bien encadrés, ça c’était sur. Mon tour vint assez rapidement, je saluais rapidement le dresseur légendaire avant de monter dans le ferry pour directement aller poser mes affaires dans la chambre qui m’était réservée, cela faisait du poids en moins à transporter. Je retournais ensuite sur le pont, toujours accompagner de la Stalgamin et en plus d’Eurydice, la Chlorobule ayant décidé de quitter sa ball d’elle-même pour profiter de la traversée de l’océan. Le voyage pouvait commencer.



Azayim

_________________
.
#cc6666

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 11/07/2016
Messages : 48
Ven 19 Aoû - 15:54

Le grand départ


Altaïr Vengherski | Ethan Mudaro




----------------------------------------


BIP BIP BIP BIP BIP BIP…

Le réveil se mit à sonner, affichant sur son écran digital 5h00 du matin. Ouvrant difficilement les yeux, Liam étira la main pour aller éteindre son réveil avant qu’il n’ait l’envie de le tuer ou de le faire taire à jamais. Ses yeux orangés encore emplis de sommeil papillonnèrent quelques secondes, puis s’ouvrirent en grand pour voir la décoration simpliste de sa chambre. Il se redressa pour s’asseoir sur son lit, les couvertures tombant mollement sur ses jambes alors qu’il tournait la tête vers la fenêtre. Le soleil peinait à étirer ses rayons ardents. Ses lèvres s’ouvrirent en grand pour laisser échapper du plus profond de sa gorge un long bâillement qu’il camoufla d’une main, minimaliste. Tout son corps s’étira alors qu’il tendait les bras vers le plafond, gémissant de plaisir et de bien-être de son réveil très matinal. Chacun de ses muscles furent détendus par cet acte, puis, le jeune chercheur passa brièvement une main dans sa chevelure rousse ébouriffée. Ses doigts se retrouvèrent coincés dans quelques nœuds qu’il défit méticuleusement de ses mèches orangées. Quelques coups de peigne et de brosse pourront les démêler plus promptement. Encore ensommeillé, le jeune homme se frotta les paupières puis, décida de se lever du lit une bonne fois pour toute. Le cadran affichait maintenant 5h05 du matin.

Liam bailla une autre fois sans prendre la peine de cacher ce dernier cette fois-ci, puis, il se dirigea vers sa commode pour y prendre des vêtements. Il devait se réveiller et le meilleur moyen d’y arriver en cette matinée très douce était bien évidemment de prendre une douche. Le jeune homme après avoir ramassé un sous-vêtement banal d’un gris uni, un short noir avec plusieurs poches un peu partout, un T-shirt blanc avec une grosse étoile rouge au centre et ses sandales s’en alla directement à la douche. Il avait encore terriblement l’esprit embrumé de sommeil et il se secoua plusieurs fois pour tenter de le chasser, en vain. Arrivé aux douches, il déposa ses vêtements dans son petit casier personnel, là où se trouvait déjà ses effets de douche et ses serviettes. Il ramassa ce qu’il avait de besoin pour se nettoyer et se sécher et alla dans une cabine de douche. Personne n’était aussi matinal que lui sur son étage de toute façon. Enfin, pas aujourd’hui en tout cas. C’était le jour même que la plupart des étudiants restant sur Irena pour les vacances d’été, allaient en voyage scolaire. Oui, un voyage dans la région de Johto avait été organisé par le directeur de l’académie, Red. Ce dresseur légendaire, puissant, inébranlable était le directeur de l’académie Novea.

L’eau tiède finit par sortit du pommeau de douche lorsque Liam activa les mécanismes pour l’ouvrir. Il retira son pyjama et fila sous le jet d’eau pour mouiller ses cheveux et sa peau. Son corps tout entier finit par se retrouver complètement trempé. Il ferma les yeux et passa ses mains dans sa chevelure rousse pour uniformément l’humidifier grâce au jet d’eau. La douche lui faisait du bien. Cela retira les derniers spasmes de sommeil qui imprégnait sa conscience.  Il se lava les cheveux, puis le corps et se rinça rapidement et méticuleusement. Il ne voulait pas qu’il reste des résidus de shampoing ou de savon dans ses cheveux ou sur sa peau. Son shampoing avait un petit quelque chose de sucré tandis que son savon sentait les fleurs. La lavande pour être plus précis. Après plusieurs minutes, l’étudiant finit par fermer le mécanisme de la douche, puis, agrippa une serviette pour se sécher les cheveux et le corps. La nouant autour de sa taille, il alla par la suite se vêtir de ses vêtements préalablement choisis dans sa chambre. Il ne restait plus qu’à se préparer pour le voyage à Johto et rejoindre le ferry à 14h pour l’embarquement. Cependant, avant cela, le jeune homme avait dans l’idée d’aller s’entraîner avec Coralie, Rubis et son nouveau compagnon, Ramsès. Ce dernier était très curieux et surtout très naïf. Il ne faisait pas vraiment attention à l’environnement qui l’entourait et cela faisait bien rire Liam, enfin…quand cela ne leur causait aucun ennui.

Prenant les choses en mains, Liam retourna à sa chambre après avoir rangé dans son casier ses effets personnels, puis ramassa son sac de plage, ses pokéballs et son carnet de recherches. Il était fin prêt à étudier alors que le soleil devenait plus réveillé. Sur le cadran digital, les chiffres lumineux affichaient 5h30 du matin. Le sourire aux lèvres, le chercheur se dirigea vers la ville, la sachant encore endormie à cette heure-là. Il avait comme objectif de se rendre à la plage pour entraîner ses pokémons et lui-même. Il allait faire quelques exercices de yoga sur place, puis d’autres exercices plus essoufflant ce qui allait raviver toute l’énergie de son corps. C’est que le jeune homme en avait beaucoup à dépenser! Dès qu’il mit les pieds sur le sable frais du matin qui peu à peu se réchauffait, Liam retira ses sandales pour y marcher pieds nus. Il ferma les yeux pour sentir le vent frais caresser son visage, envoyant à travers ses narines une essence odorante très marine. Cela sentait légèrement différemment que sur Irisia, mais le parfum de l’océan était toujours un délice pour le rouquin.

Après être resté ainsi quelques secondes, voire même une minute, il finit par rouvrir les yeux et alla s’installer un peu plus près du rivage, lançant les trois pokéballs de ses compagnons pokémons pour qu’ils se se retrouvent libérés sur la plage. Chacun d’eux s’ébroua puis leva les yeux sur Liam qui leur fit un sourire étincelant. Le rouquin leur expliqua ce qu’ils allaient faire aujourd’hui et tous semblèrent content de la marche à suivre. Coralie alla donc directement à l’eau pour nager et entraîner sa vitesse de mouvement. Rubis quant à elle, se mit à flotter légèrement près de Liam, observant le monde avant de retourner sur le sable et de s’entraîner avec Ramsès, jouant ensemble à la lutte sans utilisation possible de leurs capacités communes. Parfois en situation périlleuse, il fallait savoir se débrouiller avec le strict minimum et c’est ce que Liam voulait leur apprendre. Les deux nouveaux étaient encore des bébés pokémons, donc, il ne voulait pas les brusquer et les forcer à trop se donner. Coralie puis ses premiers entraînements avec le professeur Granduroi et Victoire avait appris à mieux canaliser ses besoins au combat et donc, elle cherchait à s’améliorer au meilleur d’elle-même.

Liam finit par faire sa séance de yoga, puis des exercices plus physiques, ne requérant pas nécessaire de la flexibilité, mais plutôt de l’endurance. Il pouvait sentir le sable fin se réchauffer sous ses pieds et ses paumes lorsqu’il était à sa hauteur lors d’exercices où il devait être couché ou assis au sol. Toute la petite troupe s’entraîna pendant une heure, puis ils allèrent manger en ville. Le reste de la journée, le rouquin s’installa sur un rocher près des quais pour attendre l’heure où le ferry arriverait et où tous les élèves s’étant inscrits pourraient s’attrouper comme un ban de magicarpes. L’endroit parfait pour écrire ses théories en attendant l’heure du départ. Dès que 14h arriva, la plupart des élèves étaient déjà présents ainsi que les membres du personnel prenant part au voyage. Les yeux de Liam se relevèrent pour observer la situation et il eut un léger sourire avant de sauter en bas de son rocher. Il avait laissé Coralie en dehors de sa pokéball, ne voulant pas la priver d’un si excitant voyage vers sa région natale. Tous les deux éprouvaient de l’excitation mine de rien de retourner à Johto.

Liam alla faire la file comme tout le monde pour entrer dans le ferry. Le directeur Red s’occupait des embarcations et dès que le rouquin put passer, il lui fit un petit sourire avant de grimper dans l’énorme bateau de métal. Une fois à bord, le jeune homme se mit à marcher un peu n’importe où, se cherchant un endroit tranquille avec sa petite pokémon rose. Il n’avait pas envie d’aller tout de suite à sa chambre. Il préférait pouvoir profiter de la vue de l’île que lui donnait l’immense ferry. Souriant jusqu’aux oreilles, Liam se mit à s’extasier de tout et de rien, riant de bon cœur. Il finit par voir un jeune homme à la chevelure aussi rousse que lui et lui lança un magnifique sourire enjoué.

- Bonjour! Ne trouves-tu pas que le paysage que nous offre le ferry est extraordinaire? Cette vision que nous aurons de l’île dès que le bateau va partir va être sublime, j’en suis sûre! On voit déjà très bien une partie de l’océan en plus! Wouah! C’est fabuleux!

Il n’y avait pas à dire, Liam était un jeune homme très énergique qui n’avait pas sa langue dans  sa poche. C’était peut-être le meilleur moment pour se faire de nouveaux amis, non?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 21/07/2016
Messages : 45
Sam 20 Aoû - 14:45




Altaïr et Liam


Le grand départ


Il doit être aux alentours de sept heures du matin quand les premiers rayons du soleil pénètrent dans ma chambre. Depuis mon lit, j'émets un vague grognement, étouffé par l'oreiller dans lequel j'ai plongé ma tête. Ma couette trône par terre en un pathétique tas ramassé sur lui-même car je l'ai retirée durant la nuit. La chaleur était absolument insoutenable pour que je reste là-dessous, j'aurais rôti sur place. De toutes façons, même sans, j'ai passé une nuit chaotique. La température régnant dans ma chambre m'avait forcé à boire près de deux litres en quelques heures pour ne pas me dessécher et mourir de soif. Seulement, tout ce liquide ingurgiter avait provoqué une petite conséquence que je n'avais pas prévue : l'envie d'aller aux toilettes. J'avais donc passé la première moitié de la nuit à me réveiller pour me désaltérer et l'autre à faire l'aller-retour entre ma chambre et les toilettes au bout du couloir. Dans le genre reposant, on repasserait.

Je me redresse et m'étire en laissant échapper un long bâillement avant de me gratter l'arrière la nuque. J'ai l'impression d'oublier quelque chose, mais impossible de mettre le doigt dessus. Bah, si c'est important, ça me reviendra, pas la peine de se casser la tête à chercher. Je me lève et me dirige vers mon armoire pour m'habiller. J'opte pour un jean et un gilet gris foncé que j'enfile par-dessus un bête t-shirt blanc avant d'aller réveiller mes trois petits compagnons. Ils semblent dormir comme des souches et ça me fait un pincement au cœur de devoir les réveiller, mais je ne peux pas non plus les laisser dormir toute la journée. Je prends donc sur moi et quelques minutes plus tard, nous nous dirigeons vers la cantine de l'académie pour prendre notre petit-déjeuner.

Une fois le repas pris, nous nous dirigeons vers le parc derrière le bâtiment principal afin de nous dérouiller correctement. Après tout, rien ne vaut une bonne séance d'exercice pour se mettre en forme de bon matin. Nous décidons de nous poser près de la grande fontaine qui trône au centre. L'endroit est joli et dégagé, juste ce qu'il faut pour s'entrainer un peu. Dans un premier temps, c'est Usui qui affrontera seul les deux petits nouveaux de l'équipe. Je me place en spectateur, curieux de voir ce que ça va donner. À ma grande surprise, le combat est assez équilibré. Ascudgalm et Vervada semblent à première vue peu habitués à combattre au côté d'un autre pokémon et se gênent un peu, mais leur supériorité numérique couplée au fait que leurs assauts s'enchainent sans discontinuer donnent du fil à retordre à Usui qui, malgré ses mois d'entrainement supplémentaires avec moi, a bien du mal à suivre le rythme d'attaque effrénées de ses adversaires. En les regardant faire, je ne peux m'empêcher de crier de temps en temps un conseil à l'un ou l'autre de mes petits monstres. Ce n'est pas parce que je me suis placé en spectateur et que ce n'est qu'une petite séance de dérouillage matinal qu'il ne faut pas profiter de l'occasion pour essayer d'améliorer les capacités de combat de chacun. En vérité, mes compagnons ont l'air tellement impliqués dedans que je la laisse se poursuivre pendant plus de deux bonnes heures.

Malgré cela, j'ai toujours cette impression d'avoir oublié quelque chose, quelque chose d'important, mais quoi ? J'ai beau me creuser la tête, rien ne me vient à l'esprit, même si je sais que ça devrait me sauter aux yeux. Ce n'est qu'en entendant deux élèves discuter que je me souviens. Le voyage à Jotho ! Comment a-t-il pu me sortir du crâne celui-là ? Je saute sur mes deux pieds et appelle mes trois pokémons avant de courir vers l'internat. Zut zut zut, rien n'est prêt pour le départ et l'embarquement démarre dans moins de deux heures ! Montant les escaliers quatre à quatres, je manque de me ramasser dans les marches menant au deuxième étage, mais arrive finalement sans bobo devant ma chambre. Pas de temps à perdre, il faut que je m'attelle à la préparation de mes affaires au plus vite.

Le joyeux bazar qui traine comme d'habitude sur le sol ne m'aide pas beaucoup et il me faut presque cinq minutes pour réussir à localiser ma valise. Je prends quelques instants pour essayer de me calmer et respirer profondément, mais ça ne marche pas beaucoup malheureusement. Vite, réfléchir à ce dont je pourrais avoir besoin ! Heu… heu… heu… Des vêtements déjà !

Mes trois compagnons me rejoignent finalement et nous passons ainsi plus d'une heure à rassembler tout matériel utile qui me passe par la tête. Finalement, le moment arrive où je pense avoir tout ce qu'il me faut. Je jette un œil à ma montre, un peu angoissé de ce que je vais découvrir… avant de me relâcher avec un soupir de satisfaction. Il reste encore une demi-heure à peu près avant le départ. Tout va bien ! Nous avons réussi ! Il ne reste plus qu'une chose à faire, le moment fatidique où il faut… refermer la valise ! Je déglutis et empoigne le côté libre avant de le rabattre. J'attrape la fermeture éclair, lui fait parcourir le tour en fermant les yeux et… elle coince. J'ouvre un œil, anxieux de ce que je vais découvrir. Un bout de pantalon dépasse. Je le pousse à l'intérieur et essaye de faire continuer sa route à la fermeture éclair, mais elle reste obstinément là où elle est. Un examen plus approfondi m'apprend que la valise est trop chargée, écartant trop les bords pour pouvoir convenablement la fermer. Je ne renonce pas et me couche sur son dos, espérant que le poids supplémentaire que j'ajoute rapprochera suffisamment les bords… Ouf ! C'est avec soulagement que j'admire ma valise finalement prête à l'embarquement. Bon, elle est peut-être un peu chargée… bon d'accord, elle est très chargée… mais au moins, je suis sûr que tout ce dont on pourrait avoir besoin y est !

Je suis un peu en avance quand l'heure du départ arrive, mais de toutes façons, il me faut attendre qu'on appelle mon nom pour monter sur le bateau, je prends donc mon mal en patience. Quand arrive enfin mon tour, je passe devant le corps enseignant, composé des divers éducateurs et professeurs qui nous accompagnerons, ainsi que du directeur à qui j'adresse un petit sourire gêné. L'épisode de mon arrivée est toujours présent dans ma tête et ce sentiment de petitesse persiste chaque fois que je vois le dresseur de légende, même de loin. Je ne traine pas et monte sur le bateau sans demander mon reste.

Après quelques minutes à tourner en rond, je décide que la meilleure chose à faire est d'aller déposer mes affaires dans ma cabine. Pourquoi se trimballer avec tout ça alors qu'on peut déposer nos bagages dans nos espaces privés ? Je me dirige ensuite vers le pont car j'adore observer le départ d'un voyage en bateau. Deux garçons d'à peu près mon âge sont déjà là, à regarder l'île en échangeant quelques phrases. Je m'approche, tentant de m'inclure dans la conversation sans le manque de tact qui me caractérise si bien.

- Salut ! Vous aussi vous êtes venus observer le départ ? J'ai hâte de voir ça personnellement, l'île est tellement belle vue depuis la mer.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 06/06/2016
Messages : 68
Sam 20 Aoû - 18:38



Je marchais sur le pont en direction d'un espace vide, un endroit près de la balustrade du ferry ou je pourrais voir la mer et profiter du départ du bateau pour voir ce dernier tranquillement s'éloigner de l'île et prendre cap vers le large. Ça va qu'il n'y avait pas énormément de monde dessus pour le moment, ça va même qu'il n'y avait pas énormément de personnes qui participaient à ce voyage, j'imagine que cela aurait été compliqué à gérer et, je pense que j'aurais préféré passer tout le voyage dans ma cabine si c'était le cas ; je n'aimais pas trop les endroits bondés de monde.

Humant l'air marin, je laissais un peu mon esprit se perdre ailleurs pendant qu'appuyé sur le bord du bateau, je contemplais l'eau salé qui se trouvais là, quelques mètres plus bas sous mes pieds ; en y faisant attention, on pouvait voir un petit banc de Rémoraid nager juste sous la surface de l'eau avant de replonger et de disparaitre sous le bateau. Tout était d'une tranquillité des plus apaisante, je sentais que le voyage jusqu'à Johto allait être des plus plaisant, après tout, entre les cours et un voyage scolaire, l'ambiance était très différente ; être en pleine nature et loin des bâtiments académique était bien mieux que de rester enfermer dans une salle de cours à écouter un prof parler dans le vide. C'est donc avec un léger sourire aux lèvres que j'observais le paysage de mon œil vert, le portant parfois en direction de Yuu, la Stalgamin qui se trouvait dans mes bras et qui était extatique devant tout ce qu'elle voyait, découvrant après quelques heures de vie le monde extérieur. Eurydice, elle, restait sagement à côté de moi, profitant aussi de la vue que pouvait offrir le bateau.

Bonjour ! Ne trouves-tu pas que le paysage que nous offre le ferry est extraordinaire ? Cette vision que nous aurons de l’île dès que le bateau va partir va être sublime, j’en suis sûre ! On voit déjà très bien une partie de l’océan en plus ! Wouah ! C’est fabuleux !

Je tournais la tête en direction de la voix qui venait de se faire entendre dans mon dos, apparemment oui, la personne s'adressait à moi ; un gars tout sourire d'environ mon âge je dirais et qui possède la même couleur capillaire que la mienne. Je m'adossais à la balustrade du bateau pour lui faire face, le regardant d'un oeil un peu curieux, près à lui répondre avant qu'une nouvelle personne n’arrive vers nous pour faire la conversation :

Salut ! Vous aussi vous êtes venus observer le départ ? J'ai hâte de voir ça personnellement, l'île est tellement belle vue depuis la mer.

J’acquiesçais d’un mouvement de la tête leurs dires, étant donné qu’ils avaient tous les deux abordés le même sujet avant d’enfin prendre la parole, regardant en direction du port d’Irena voir si tout le monde avait fini de monter dans le ferry :

Le bateau ne devrait pas tarder à partir, tout le monde a l’air d’être à bord.

Mon oeil retombait tour à tour dans le regard des deux jeunes qui se trouvait près de moi, y’a pas à dire, ce n’était pas moi qui me serait amusé à aborder un inconnu comme ça pour lui parler de la pluie et du beau temps ; même si l’on faisait partie de la même académie et que l’on participait au même voyage, j’étais trop solitaire pour ça, mais je ne peux pas vraiment dire que l’inverse me posait soucis, j’étais d’assez bonne humeur pour ne pas avoir de problème à côtoyer d’autres gens pendant le voyage et puis bon, malgré le fait qu’ils avaient l’air franchement excités à l’idée de profiter du départ, ils avaient l’air aussi sympathique. Personnellement, je me dis qu’un départ en début de soirée aurait peut-être été joli à voir, étant donné que le soleil se couchait en face de la ville et apportait une masse de couleurs qui valaient vraiment la peine d’être vues, mais aujourd’hui était une belle journée, le rendu serait différent, mais pas plus mal ; point de vue d’artiste.

Comme je l’avais fait remarquer, le bateau ne mit pas très longtemps à démarrer et c’est dans un grand silence que j’observais Irena rapetisser au fur et à mesure que le ferry s’éloignait du port ; bientôt, l’île serait loin et je ne regretterais pas le fait d’avoir mit un pull léger sur le dos, étant donné qu’il y avait toujours du vent en pleine mer et qu’attraper un rhume au début du voyage scolaire ne serait pas le meilleur des cadeaux.

Je m’appelle Altaïr, j’étudie l’élevage. Et vous ? Demandais-je aux deux garçons.



Azayim

_________________
.
#cc6666

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 11/07/2016
Messages : 48
Jeu 25 Aoû - 21:09

Le grand départ


Altaïr Vengherski | Ethan Mudaro




----------------------------------------


C’était tellement palpitant de faire un voyage en ferry jusqu’à la grande région de Johto. Liam était terriblement excité à l’idée de retourner dans sa région natale, même s’il ne l’avait jamais réellement visitée. Il vivait bien avant Irena sur l’île d’Irisia et donc, il n’avait pas vu beaucoup du monde. Le seul élément de la région qu’il connaissait bien c’était l’océan et les mers toutes autour de son petit bout de terre. Quand ses parents partaient pêcher, ils l’amenaient avec eux par moments, le laissant sous la surveillance de leur Leviator qui se faisait un plaisir de le faire visiter un peu partout sur le bord des côtes ou en pleine eau profonde, les endroits marins les plus inaccessibles. C’était le bon vieux temps, de très bons souvenirs pour le rouquin. Cela lui manquait tout de même, mais il savait que c’était nécessaire pour sa future carrière d’être aussi loin de chez lui. On devenait nostalgique de ce qui donnait du bonheur et c’était bien vrai.

Observant les alentours, le jeune étudiant finit par tourner la tête vers le nouveau venu qui venait à peine d’arriver quelques secondes après lui près du bord du bateau. Pour l’accueillir, Liam lui fit un fabuleux sourire rayonnant en lui lançant un bonjour enjoué. Il avait écouté d’une oreille attentive ses paroles et était totalement en accord avec ce qu’il disait. L’île serait superbe à regarder une fois que le ferry aurait pris la mer. Le rouquin hocha de la tête et tourna de nouveau la tête vers l’autre étudiant à la chevelure de feu pour écouter ce qu’il avait à dire…Ce fut bref et pertinent, sans plus, sans moins. Liam continua de sourire aux deux jeunes hommes avec lui. Le bateau allait réellement bientôt partir et cela voudrait donc dire le début du voyage pour eux tous!

- J’ai tellement hâte qu’on parte tout en voyage et de pouvoir visiter les terres de ma région! Ahhhh! J’ai trop hâte!

Le jeune homme était tellement enthousiaste qu’il faillit échapper sa Corayon qui le lui signala en un cri indignée et un coup de coraux sur l’épaule. Il se mit à rire puis, s’excusa. En effet, l’étudiant avait pris dans ses bras sa meilleure amie pour qu’elle puisse elle aussi profiter de la vue qu’ils avaient tous sur l’île d’Irena qui rapetissait peu à peu sous leurs yeux. Liam était tout sourire et s’exclamait devant tant de beauté, sans aucune retenue. Après quelques minutes de ce beau spectacle, le rouquin se tourna vers l’autre roux et il lui tendit la main, toujours rayonnant de joie.

- Enchanté! Je suis Liam et j’entre à l’académie dans le domaine de la recherche! J’espère que vous avez tous aussi hâte que moi de débuter les cours et de voir tout ce qui peut nous attendre à l’école! Ahahahaha!

Liam était encore une fois en train de s’emballer en discutant avec des gens. Cela arrivait assez fréquemment compte tenu qu’il ne discutait pas souvent avec d’autres personnes. Sa joie de vivre et son enthousiasme pouvait même devenir lourd et exaspérant pour quiconque devait se le coltiner. Le rouquin était une pile électrique, une boule d’énergie à l’état pur. Après quelques secondes, sa Corayon se mit à s’agiter dans ses bras et il baissa les yeux vers elle, comprenant qu’elle voulait qu’il la présente aussi.

- Oh et voici Coralie, ma Corayon! Elle est ravie de vous rencontrer!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 21/07/2016
Messages : 45
Lun 5 Sep - 11:31




Altaïr et Liam


Le grand départ


Un des deux m'accueille avec un sourire tellement rayonnant qu'il me faudrait presque des lunettes de soleil pour ne pas avoir mal aux yeux tandis que l'autre acquiesce simplement à mes dires. Bon, au moins je n'ai pas fait un bide complet en m'incrustant. Avec mon tact légendaire, c'était déjà un exploit ! Je m'accoude au bastingage à leurs côtés pour observer un peu l'île. Si le départ aurait été véritablement magnifique au coucher du soleil, on ne pouvait démentir le fait, que même en pleine journée, Irena était une île splendide. Je suis vraiment heureux de faire mes études ici, c'est un endroit fantastique qui regorge de petites merveilles en tous genres et j'ai hâte d'en avoir fait le tour.

Le taciturne – dont je venais tout juste de remarquer qu'il est également borgne – signale alors que tout le monde est à bord et que le bateau ne devrait pas tarder à partir. Effectivement, à peine a-t-il fini sa phrase qu'une annonce monte des haut-parleurs du ferry, nous informant que nous quittons le port, nous souhaitant un agréable voyage, bref, les trucs classiques des annonces de départ. Le bateau s'ébranle et nous voilà partis !

Le dernier à avoir parlé reprend alors la parole pour se présenter. Altaïr, hein ? C'est ensuite au tour du deuxième rouquin, qui dit s'appeler Liam. J'apprends aussi qu'ils sont respectivement dans les sections de l'élevage et des sciences de l'Académie. Bon, nous ne serons pas ensemble dans nos futures classes alors, à moins que nous n'ayons des cours communs. Liam présente aussi sa Corayon, Coralie, après une petite remarque, comme quoi il a hâte de commencer les cours. Bon, je suppose que c'est à mon tour de passer aux présentations ?

- Quant à moi, je m'appelle Ethan et je suis chez les rangers ! Enfin, je le serai quand les cours reprendront au mois de septembre, vu que je ne suis arrivé qu'il y a peu.

Je ressens alors quelque chose tirer sur mon pantalon. Qu'est-ce que… ? Ho, ce n'est qu'Usui. Mais quand est-ce qu'il est sorti de sa pokéball ? Bah, peu importe après tout. Je le prends dans mes bras et le présente à mes deux camarades.

- Et lui, c'est Usui, mon Moustillon. Ne vous en faites pas s'il n'a pas l'air très amical, il est juste un peu méfiant au début.

Effectivement, alors que je dis ces mots, Usui passe mes deux nouvelles connaissances au peigne fin avec un regard soupçonneux. Si je suis un peu trop naïf, Usui, lui, est carrément trop prudent, mais bon il faut bien faire avec. Avec un peu de chance, il perdra cette mauvaise habitude de fusiller les gens du regard quand il les croise pour la première fois.

L'île n'est déjà plus qu'un petit point à l'horizon quand j'y reporte mon attention. C'est dingue la vitesse à laquelle va ce ferry ! Quand est-ce qu'on est censé arriver déjà ? Je ne sais plus, mais ça n'a pas grande importance. Je me tourne vers Liam, curieux.

- Tu as bien dit que tu avais hâte de visiter ta région, n'est-ce pas ? Tu viens de Jotho donc ? Tu saurais nous en parler un peu ? J'ai déjà entendu quelques petites choses, mais rien de très précis.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 06/06/2016
Messages : 68
Jeu 15 Sep - 12:35



Deux personnalités très différentes de la mienne se trouvaient devant moi, le premier, Liam, était vraiment quelqu'un d'excité ? D'enthousiaste ? Avec un trop plein d'énergie qui pouvait faire peur ? Difficile à dire, mais le voyage semblait vraiment le mettre d'une excellente humeur. Les terres de sa région ? Cela expliquait bien des choses, mais cela ne devait jouer que sur sa bonne humeur qui ne devait pas tant changer de ce qu'il laissait voir actuellement. Le deuxième se présentait sous le prénom d'Ethan et ne semblait pas moins sociable que Liam, il n'avait pas hésité à venir à notre rencontre pour discuter et faire connaissance ; clairement oui, je devais faire peu social à leur côté à ne pas tant montrer ma bonne humeur et peu parler, il fallait que je fasse des efforts non ? Bref.

Outre l'excellente humeur des deux jeunes face à moi, le visage d'Ethan me marqua quelque peu de par la brûlure qui parcourait une bonne partie du côté gauche de son visage, couvrant son œil qui n'arborait pas la même couleur que l'autre ; lui aussi avait perdu une partie de sa vision ? Ce n'était pas quelque chose à demander, mais bon, cela nous faisait nous ressembler un peu, les circonstances de la blessure ne devaient pas être les mêmes, mais cela nous faisait nous retrouver quelque peu défigurés. Brûlure contre attaque de pokémon sauvage, on n'avait pas eu de chance, mais bon, passons.

Apparemment, Liam et Ethan étaient arrivés durant les vacances, ce qui faisait qu'ils n'avaient donc pas encore assisté à des cours, j'étais donc l’aîné d'une certaine manière, moi qui avait déjà réussit à me prendre une heure de colle après avoir répondu à un prof. Peu glorieux, n'est-il pas ? Bon, ce n'est pas comme si j'allais m'en prendre d'autres durant l'année et que j'avais un peu l'habitude d'en recevoir ; les pions allaient finir par me connaître tout comme le CPE.

Novéa ne manque pas à sa réputation, tout le monde arrive à trouver son bonheur ici, vous le verrez bien vite quand les cours recommencerons.

Parole du gars qui est sur Irena depuis trois mois et qui s'éclate bien avec sa troupe qu'il a trouvé à même l'île ; mis à part les accrochages avec les profs, moi, j'avais vraiment en tête le fait que j'avais réussit à trouver l'école qu'il me fallait. Je posais mon regard sur les deux pokémons qui appartenaient à leur dresseur respectifs, deux pokémons de type eau, très probablement leur starter ; une Corayon vraiment adorable et un Moustillon méfiant, comme le disait son dresseur, le regard qu'il nous lançait n'était pas des plus amicale en effet, cela fit même recroqueviller sur elle même Yuu qui depuis tout à l'heure, regardait à tour de rôle les deux ados qui me parlaient, à moitié perdue ; il faut dire que niveau physique et coloration capillaire, on se ressemblaient quand même tous un peu et le fait qu'elle était née la nuit précédente ne l'aidait pas à faire la différence, enfin, cela se jouait surtout entre moi et Liam, le regardant d'abord, puis levant les yeux vers moi pour essayer de comprendre qui était qui. Suivant le fil de la conversation, je présentais la Stalgamin au regard perdu aux deux adolescent avant de laisser Ethan reprendre la conversation sur un point qui se voulait intéressant :

Tu as bien dit que tu avais hâte de visiter ta région, n'est-ce pas ? Tu viens de Jotho donc ? Tu saurais nous en parler un peu ? J'ai déjà entendu quelques petites choses, mais rien de très précis.

C'est un peu maintenant que je le réalisais aussi, mais Johto restait une région quelque peu liée à ma famille aussi ; bien que l'on venait tous d'Unys, j'avais parfois un peu tendance à oublier que le trio de félins légendaires de Johto était important dans nos mœurs ; faute d'avoir plus vécu en ville avec mes parents qu'avec le reste de la famille qui était une véritable tribu. Du coup, cela me faisait me rappeler que fut un temps, j'avais des connaissances quand à cette région ; les légendes autour de Raikou, Suicune et Entai, je les connaissais par cœur, les histoires des deux oiseaux légendaires Ho-oh et Lugia aussi ; on m'avait appris des choses sur cette région, peut-être même tout, mais je n'en avais retenu que très peu au final. Juste ce qui concernait les pokémons de la région.

Si je me souviens bien, Johto est une région qui a pas mal de lieux emblématiques non ? Je pense au lac colère, mais il y a aussi les deux tours à Rosalia et les ruines alpha, je me trompe ? Demandais-je dans le même temps à Liam.



Azayim

_________________
.
#cc6666

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le grand départ...
» L'heure du grand départ...[Rp Voyage libre]
» Le grand départ !
» (septembre 1991) le grand départ
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pocket Monster :: ZONE RP :: Les autres régions :: Johto :: Voyage d’Août 2016 :: Ferry-
Sauter vers: