La danse du feu [Kishi Densetsu]

 :: ZONE RP :: Les Alentours :: Partie Ouest :: La plaine chaleureuse Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Ici depuis : 01/06/2016
Messages : 66
Mar 9 Aoû - 22:58






Il soupira. Je ne savais trop quoi en penser, néanmoins mon esprit réagissait déjà. Une subtile panique s’empara dans mon corps face à ce petit soupir face à ma question. Il était immobile, le regard plonger dans l’eau miroitante de la rivière traversant la plaine, et j’étais quasiment sûre avoir aperçue une ombre passer sur son visage normalement si souriant depuis tout à l’heure, une lueur triste scintillant au fond de ses pupilles violettes. Je le savais… J’avais à nouveau fait une bourde sans le vouloir. Cela m’apprendra à me mêler de ce qui ne me regardait pas. Vite, je devais réparer cette erreur au plus vite, essayer de lui faire penser à autre chose, car il restait plongé dans un mutisme extrêmement gênant par ma faute… Et sous la panique soudaine qui me tétanisa légèrement, la seule chose qui me vint à l’esprit fut un maladroit lancement de sujet désespéré sur la région de Johto … Ma région natale… Je le regardais discrètement du coin de l’œil, rougissant légèrement, afin de m’assurer que cette tentative désespérée parvienne à son objectif de départ… Impossible de savoir… Il paraissait assez neutre, comme plongé dans ses pensées… Mais il ne me semblait pas aussi triste que tout à l’heure. Bon… Au moins, je pouvais m’estimer chanceuse d’avoir réussi à environ quarante pourcent mon objectif… Qui aurait pu ne pas avoir lieu si j’avais su garder un peu ma langue dans sa poche, au lieu de me risquer ainsi à poser des questions sans savoir dans quoi je m’embarquais … Je me sentais ridicule… Et un peu stupide… Je laissais échapper à mon tour un long soupir, repliant mes jambes pour les entourer avec mes bras, me plaçant presque en boule, toujours assise dans l’herbe, tenant toujours dans une main le manuel de coordination, comme si je souhaitais me faire toute petite dans cet immense espace gouverné par la verdure. Encore plus petite que je ne l’étais dans la grandeur insondable de l’espace… Peut être qu’au fond… J’aurais voulu être ailleurs pour le coup. Je n’étais pas très fière de moi …

- Oui, j’ai décidé de rester à Irena… Pour des raisons personnelles. Oui, je connais assez bien Johto. Je sais à peu près ce qu’il y a dans la région et les mythes et légendes que l’on raconte au sujet de Johto.

Rien que le terme « raisons personnelles » me provoqua une légère crispation, et empourpra à nouveau mes joues, mais cette fois d’embarras. Ces mots en disaient bien plus que nécessaire, leurs significations étaient aussi claires que de l’eau de roche. Je n’étais qu’une simple étudiante qu’il ne connaissait pas, il me paraissait normal qu’il ne m’en parle pas de la sorte, comme si de rien n’était après tout, cela ne me dérangeait pas. Nous avions tous nos secrets, nos démons internes, que nous avons un peu honte et que nous souhaitons cacher dans nos plus beaux sourires, affirmant pourtant à la face du monde que tout va bien. Toutefois … Je ne pouvais m’empêcher d’imaginer que cela devait être assez grave … Inspirant profondément, je restais néanmoins silencieuse. Inutile de lui demander d’entrer dans les détails, non seulement parce que je n’avais pas à me mêler de ses histoires, et surtout parce que je n’avais pas envie de refaire surgir en lui des souvenirs qui pouvaient lui être désagréable, ou du moins plus de souvenirs qu’il avait déjà pu penser avec ma question de tout à l’heure. Je me retins donc de remuer davantage le couteau dans la plaie. De toute façon, lui, était déjà parti sur un autre sujet, démontrait clairement qu’il ne voulait pas s’étendre sur ses histoires. Je le vis alors esquisser un grand sourire, ce qui me rassura grandement, lorsqu’il parlait rapidement de ce qu’il savait sur Johto et ces environs. Ses mythes et ses légendes qui, même après le poids des années écoulées, perdurent encore dans l’histoire et fascinent le cœur des Hommes. Ces légendes continuent encore à alimenter les rêves des individus, qui n’ont toujours pas encore dévoilés tous leurs secrets encore aujourd’hui, comme la mystérieuse apparition des Zarbis dans des grottes anciennes de Johto. Et la ville d’où je viens, Rosalia, concentrait, fut un temps, un nombre colossal de pokemon légendaire en un point, cinq au total, en contant les trois quadrupèdes élémentaires, ou les deux oiseaux géants, qui s’enfuirent lors de l’incendie de la Tour Cuivre, renommé dorénavant Tour Cendrée, sans doute en souvenir de ce jour terrible. J’ai été bercé par les contes de cette ville, j’en connais toutes les versions et toutes les subtilités. Et il m’était souvent venu de regarder au sommet des tours, espérant apercevoir un oiseau sacré, en vain. Impossible de savoir aujourd’hui où ils se sont envolés, personne ne les a jamais revu depuis cet incident. Il en est de même pour le trio de légendaires. Je n’en ai jamais vu un, ni de près, ni de loin, me contentant de quelques clichés pouvant trainer sur internet, ou les illustrations dans les livres.

Égarée alors dans mes réflexions, je constatais que Kishi semblait s’intéresser à autre chose. Je baissais mon regard avant de comprendre qu’il regardait le manuel que j’avais apporté. Moi qui comptais le feuilleter en ce doux après midi… Eh bien tant pis. La lecture sera reportée, à plus tard dans la journée… Ou même peut être au lendemain, je n’en savais encore trop rien… Quoi que… Je pouvais peut être le lire ?… Non, cela me paraissait incorrect. Je me contenterai de le lire plus tard, cela n’aurait aucunes répercutions de toute façon, le monde n’allait pas cesser d’exister, n’est-ce pas ? Je relevais alors mon regard, pour contempler l’eau, mais contre toute attente je croisais celui de Kishi. D’ailleurs … Il s’était rapproché de moi, non ? … Il … Il me semble, non ?


- C’est un livre de coordination, je me trompe ? … La coordination te va à ravir.

Euh … Quoi ? Que venait-il de dire à l’instant ? Je ne savais trop quoi en penser … Il essayait d’être gentil ? Enfin, il semblait l’être déjà de base, je l’avais bien saisi… Ça y est, je m’emmêlais à nouveau les pinceaux en mon fort intérieur, et vint l’effet secondaire tout aussi rapidement, le rougissement aussi soudain qu’incontrôlable… Mais … Il rougissait aussi, non ? Ohlala… Je n’osais même plus le regarder, détournant lentement le regard et le visage sur le côté, pour ne pas paraitre trop brusque ou désagréable, mes joues toujours teintées de rouge… Quelle étrange journée quand même … Kishi dû ressentir cette tension et essayant de s’engager sur un autre sujet, enfin un autre, plus ou moins. Il me parlait rapidement de sa sœur, également une coordinatrice avec, semblerait-il, des pokemons complètement opposés.

- … Comme de quoi, on peut utiliser tout et n’importe quoi afin d’en tirer les avantages.

Je me mordais l’intérieur de la joue, discrètement, légèrement brusquée par ces propos. Voyait-il ainsi la coordination, comme quelque chose que l’on prépare au hasard, et à la fin on en tire quelque chose de plus ou moins satisfaisant ? Je n’appréciais pas du tout son point de vue. Et je lui fis remarquer poliment, calmement.

- … Je pense que ce n’est pas qu’une question d’utiliser tout et n’importe quoi pour en tirer les avantages… Une équipe de coordination … Est comme une équipe d’un Dresseur pokemon. Il sélectionne les… Meilleurs en quelque sorte, de sorte qu’il existe entre eux une cohérence. Rien n’est dû aux hasards. Je vois ainsi les choses. Il y a une logique dans la constitution d’une équipe de Coordination, ce n’est pas une question de tout et n’importe quoi, assemblé aléatoirement. Nous choisissons soigneusement notre équipe, comme un Dresseur.

Je me tournais à nouveau vers lui, lui adressant un doux sourire, après lui avoir apporté mon point de vue sur la Coordination. Ce n’était pas grand-chose, l’argumentation n’était pas mon fort. Toutefois, s’il venait à avoir un autre avis, ou même des questions, je serais enchantée d’en discuter, d’en parler, d’en débattre avec lui, après tout, toutes les idées, tous les avis étaient bon à prendre, et si sa sœur était une coordinatrice, elle pouvait très bien lui avoir parlé de certains points qui me seraient encore inconnus, à mon petit niveau d’étudiante. Enfin … Puisqu’on venait à parler de ça … Des parcours que nous avions choisi … J’esquissais un petit rire.

- Et vous … ? Qu’est-ce qui vous a fait choisir de devenir CPE de l’Académie ?






_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 16/06/2016
Messages : 57
Mer 10 Aoû - 16:48

La danse du feu


La face cachée de la lune





Je me sentais gêné. Je ne sais pas pourquoi. En la regardant, j’avais l’impression de l’avoir blessée en lui parlant du pourquoi est-ce que je suis resté à Irena. « Pour des raisons personnelles ». Si j’en trouve le courage, je lui en parlerai un peu plus tard. C’est toujours délicat d’en parler et… Ça me fait encore mal au cœur. Je pense aussi que ce que j’avais dit sur la coordination ne lui avait pas trop plus. Ou alors, j’ai dû certainement mal me faire comprendre. Je me sentais… Comme si j’avais l’air d’être un monstre après avoir dit ça en voyant sa réaction. Elle m’a expliqué que ce n’était pas une question d’utiliser tout et n’importe quoi pour en tirer les avantages. Oui je le savais très bien mais… Je pense avoir clairement dû mal me faire comprendre. Une équipe de coordination est comme une équipe d’un dresseur. On doit sélectionner les « meilleurs » pour qu’entre les Pokémon, ça coïncide. Elle m’a fait une brève explication de ce que c’est. Son point de vue me rassurait parce qu’en fait, une partie de son point de vue, je le pensais aussi. Je lui ai esquissé un petit sourire.

- Oui, c’est juste. Mais je me suis mal fait comprendre. Excuse-moi. Je voulais dire par là que, par exemple, c’est parfaitement possible d’utiliser un Pokémon Feu et un Pokémon Glace comme duo. Rien n’est impossible. Il suffit de créer des liens avec les Pokémon, de s’entraîner, de trouver et d’améliorer les techniques jusqu’à la perfection et puis, le duo est fait. Dis comme ça, on dirait que c’est simple mais, je sais très bien que ce n’est pas facile. J’ai passé les détails pour faire simple.

J’ai lancé un petit regard complice à Ser Veresta. Lui qui est souvent isolé des Pokémon, il a pu se faire Ayuka et Volcano comme ami. Ça me fait plaisir qu’il s’entend bien avec eux, comparer avec les autres Pokémon. Ça finissait souvent en dispute ou en combat Pokémon juste parce qu’il était plus jouette que les autres. C’était vraiment… Du n’importe quoi. De la jalousie peut-être ? Je n’en sais rien… Mais les autres Pokémon du palais avaient vraiment une dent contre Ser Veresta. D’ailleurs, cette discussion à propos de la coordination me rappelait la finale du grand concours de coordination dont ma sœur avait participé. Elle était sûre et certaine qu’elle allait gagner mais… Elle a fini deuxième. Sa technique n’était pas au point, à un poil près, et ce petit détail a fait qu’elle a raté. Chaque petit détail est très important et aucun n’est à négliger. J’ai tourné la tête vers Galy en faisant un tendre sourire.

- Quand on veut quelque chose ou qu’on veut atteindre notre but, il faut travailler dur. Corps et âme… Et ne surtout rien négliger. Chaque détail est très important. Même le plus petit. C'est ma vision des choses.

Elle a ensuite esquissé un petit rire. Me demandant pourquoi est-ce que j’avais choisis d’être CPE de l’Académie. Je ne me suis jamais réellement posé la question mais la réponse me semblait être évidente.

- Si je suis devenu CPE de l’académie, c’est… Très simple. Je ne souhaite que le bien à tous les étudiants de l’académie. Chacun est unique. Je mets tout le monde sur le même pied d’égalité… Enfin… Même si quelques-uns sortent du lot, sans le cacher. J’aime beaucoup aider les étudiants et m’occuper d’eux en quelque sorte.

Ça me semblait être correct. Je lui ai esquissé un grand sourire avant de soupirer d’aise doucement. J’ai penché la tête sur le côté en soupirant légèrement, toujours le grand sourire aux lèvres.

- Avant de te poser ma question, je vais répondre correctement à la tienne, quand tu m’avais demandé pourquoi est-ce que je restais à Irena pendant mes vacances. Ma famille est un peu… Spéciale. Elle est toujours droite, stricte. On n’a même, à la limite, même pas le droit de s’amuser en fait. Et ça me fait encore un peu mal au cœur d’entrer dans ce palais parce que j’ai toujours cette vision où, quand je suis rentré au palais après une dure journée de cours, on m’annonce que mes parents ne font plus partie de ce monde… Ça ferait plus de mal à ma sœur qu’à moi mais, ça me fait quand même toujours autant mal. Comme une cicatrice qui avait du mal à cicatriser. M’enfin, je suppose qu’avec le temps, ça ira.

J’ai souri doucement avant de changer de sujet pour éviter de plomber trop l’air. Ça fait toujours mal d’en parler et ça rend souvent les gens qui écoute un peu… Mal ? C’est vrai, ce n’est toujours pas plaisant d’entendre parler des souvenirs cachés de nos histoires. Chacun a une partie sombre que l’on cache au plus profond de soi pour éviter de rendre mal les autres. J’ai soupiré légèrement, affichant toujours mon petit sourire.

- Et toi ? Pourquoi tu as décidé d’être coordinatrice ?

Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 01/06/2016
Messages : 66
Jeu 11 Aoû - 22:20






Je détournais les yeux quelques instants, esquissant un minuscule sourire, quelque peu nerveuse. Il semblerait que, dans ma maladresse légendaire en terme de relation et discussion entre personne, je venais de faire une petite bourde qui ne passa pas inaperçue, et que l'on me fit gentiment remarquer, sans pour autant me brusquer. C'est donc naturellement, et sans prise de tête, que Kishi répara cette injustice, ce crime dont il avait été déclaré coupable, alors qu'il n'en fut rien, désormais victime d'un simple malentendu de ma part, qui me gêna légèrement. J'avais mal interprété ses paroles, et donc pour pas grand chose. Il ne pensait pas du tout à mal, et n'avait pas une vision aussi étriquée de la coordination que j'avais pu penser tout à l'heure, et heureusement, je ne pouvais qu'être ravie de l'entendre. Mais je m'en voulais un peu d'avoir pu penser ne serait-ce qu'un instant qu'il pouvait être un tel rustre, lui qui était si gentil... Si charmant... Hmm ... D'ailleurs, c'est lui même qui présenta ses excuses, des suites de la confusion, alors que cela aurait été plus logique que je les présente d'abord, ce que je fis rapidement, m'excusant de ma maladresse et ma confusion. Je ne souhaitais pas qu'il soit rongé de remord, surtout si la faute venait de mon camp.

Il me parla également, à son tour, de sa vision de la coordination, et nous partagions à peu près les mêmes points. Je me demandais tout de même s'il n'avait pas ces avis grâce à sa sœur, coordinatrice, qui devait donc souvent lui en parler, surtout si elle était assez connue ou talentueuse... Je vins à me demander à quoi elle ressemblait, quelle âge avait-elle... Était-elle élève à l'Académie ? Ou Coordinatrice professionnelle ? Le plus simple, pour répondre à toutes mes interrogations, aurait été de poser ces questions directement à Kishi, après tout, qui était le mieux placé pour savoir toutes ses choses... Mais pour le moment, je m’intéressais bien plus à lui ... Mes joues s'emparèrent d'une légère teinte de rose, suite à cette étrange pensée, et je secouais doucement la tête, chasser cette singulière réflexion. Qu'est-ce qu'il venait de ce passer ? Il m'arrivait souvent de penser à tout et n'importe quoi, très rapidement, au point de me perdre dans ma réflexion ... Mais là c'était particulièrement étrange. Heureusement que Kishi était là pour me faire vite redescendre sur terre.


- Quand on veut quelque chose ou qu’on veut atteindre notre but, il faut travailler dur. Corps et âme… Et ne surtout rien négliger. Chaque détail est très important. Même le plus petit. C'est ma vision des choses.

J'esquissais un grand sourire, et hochais la tête. J'étais bien d'accord avec lui sur ce point. Et Arceus seul savait combien j'y mettais du cœur. On n'obtenait des résultats qu'avec un dur labeur, et si j'en étais aujourd'hui à un tel niveau, c'est que je consacrais énormément de temps à l'entrainement, ne négligeant jamais rien, pas même la plus petite occasion pour exercer mes talents. Rien n'était dû au hasard, et si parfois le talent était inné, il fallait tout de même savoir s'en servir. Comme un diamant brut que l'on poli, que l'on taille avec soin pour qu'il devienne la plus pure, la plus resplendissante des pierres précieuses. Et comme il le disais si bien, même le plus petit détail comptait. Tout devait être parfait, surtout en danse, ou le moindre faux pas pouvait tout chambouler. Tout était vu, et revu, travaillé à la limite de l'épuisement pour que tout soit parfait. Et je savais à quel point tout était essentiel. Riant doucement, j'en revins alors à Kishi qui esquissait un grand sourire tandis qu'il m'expliquait les raisons d'être devenu CPE de l'Académie, faire le bien autour de lui et s'occuper des étudiants. Je lâchais un nouveau petit rire, attendrie par ce que je venais d'entendre. On aurait vraiment dit un chevalier servant, au service du "peuple" et du bien. J'appréciais sa vision noble et juste des choses, et le fait qu'il ne méprisait pas les élèves, ou qu'il s'en fiche royalement, comme il arrivait souvent d'avoir dans les établissements scolaire du personnel antipathique. On se demandait souvent ce qu'ils venaient faire dans ces lieux, pourquoi s'engager dans cette vois lorsque l'on est aussi désagréable et aussi peu concerné par l'avenir des élèves. C'en était aberrant. Et bon nombre de fois j'en fut témoin, ou simplement lorsque c'était mon père qui venait à en parler, lors du dîner, de ses soit disant insupportables et incompétents collègues. Enfin, j'imagine que l'on ne pouvait pas faire grand chose.

Je pressenti une légère tension, lorsqu'il vint finalement à m'adresser la véritable raison pour laquelle il préférait rester à Irena pendant les vacances. Et malgré son sourire, je voyais une ombre passer sur son visage. J'essayais alors de me préparer à ce qu'il allait me dire, l'écoutant attentivement, mais je n'aurais pu prévoir quelque chose de si ... Triste ... Ses parents étaient ... Je ... Je n'arrivais même pas à essayer de penser à ce mot tellement il me chagrinait. Et je pouvais aussi sentir à quel point ce... Souvenir lui était douloureux. Je sentais mon cœur se serrer dans ma poitrine. Loin l'envie de lui rappeler ce souvenir, j'étais pourtant la fautive encore une fois. Je me rapprochais doucement de lui, lâchant le manuel de coordination, et posais ma main sur la sienne, la mine désolée, pour ses parents et pour lui surtout, tenter un geste un peu réconfortant afin de lui faire penser à autre chose. Je le regardais droit dans les yeux, et esquissais un sourire timide, afin de le réconforter un petit peu. Et c'eut l'air de faire son petit effet. Il semblait toujours un peu triste, toutefois son sourire paraissait plus franc. Cela me rassura quelque peu. Soudainement, visiblement voulant changer de sujet, et il avait bien raison, il me demanda pourquoi j'avais choisi la coordination. Je baissais lentement les yeux, en rougissant. La réponse m'étais évidente.  


- ... J'ai choisis la coordination parce la danse est ma plus grande passion... Mais je voulais essayer de danser avec des pokemons... Alors la coordination m'a paru être le meilleur choix.

Je lui adressais un grand sourire, les yeux brillants. C'était toujours plaisant de partager avec quelqu'un sa passion, j'aurais pu en parler pendant longtemps, mais je n'avais pas non plus envie de trop étaler ma vie, ne voulant pas l’assommer avec mes histoires. Et quelque chose attira finalement mon attention. J'y jetais lentement un œil, sentant quelque chose de chaud et doux sous ma main. Que ? Elle était toujours posée sur celle de Kishi ? Depuis tout à l'heure ? Je ne l'avais pas retiré ? Brusquement, rougissant intensément, j'ôtais ma main et reculais un petit peu.

- ...Dé...Dé...Désolée !

Je sentais alors mon coeur battre à vive allure dans ma poitrine, sous la panique, l'embarras, ou je ne savais quelle émotion, bien trop troublée sur le coup. Ce qu'aperçu hélas rapidement mon pokemon, un peu trop protecteur à mon égard... Je penserais presque qu'il serait jaloux de ceux avec qui je passais un peu de temps, préférant m'avoir pour lui tout seul ... Quoi qu'il en soit, il en vint à apporter son grain de sel dans cette histoire, déjà bien gênante. Quoi qu'il en soit , il fit clairement comprendre à Kishi qu'il ne fallait pas trop embarrasser sa maîtresse. Et surtout qu'elle lui appartenait. Se rapprochant de nous, il se plaça à mes côté ... Et s'amusa à copier l'apparence de Kishi avant de m'enlacer soudainement, lui plantant un regard de défi. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait ?! Je rougissais de plus belle.

- ...N....Nightmare ! Arrête ça tout de suite !

Obéissant sans discuter, il cessa de m'enlacer et se contenta simplement de prendre mon apparence, et rester assis à côté de moi, tirant par moment la langue à Kishi. Quelle plaie, quand il s'y mettait...

- ... Pardon ... Je ne comprends pas pourquoi il agit de la sorte...







_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 16/06/2016
Messages : 57
Ven 12 Aoû - 21:52

La danse du feu


Nightmare





Je me sentais un peu triste… Me rappeler de ce souvenir si… Triste… Surtout qu’ils avaient perdus la vie pour une raison tellement… Tellement… Injuste et dégueulasse… Ôter la vie de quelqu’un pour une raison aussi banale que celle qui leur a offrit la mort est juste… Ignoble. Il n’y a pas de mot pour définir cet acte si odieux de la part de la Team Flare. Galathéa semblait être triste après avoir appris une telle information. Ça se voyait dans son regard qu’elle était désolée du plus profond de son cœur qui… À mon avis… A dû subir un choc. Soudainement, elle s’est rapprochée de moi pour poser sa main sur la mienne. Je… J’ai été assez surpris. J’ai doucement rougit avant de sourire, comprenant ce qu’elle voulait faire comme geste. Elle voulait me rassurer. Je lui ai donc demandé pourquoi est-ce qu’elle voulait faire coordinatrice. Elle aurait donc décidé de faire coordinatrice parce qu’elle aime la danse au point d’être sa plus grande passion et elle voulait aussi danser avec ses Pokémons. Partager sa passion avec eux en quelques sortes si j’ai bien compris. Oui, c’est vrai que c’est une bonne idée. Dans mon cas, je n’ai pas de réelle passion. Quoique ?... J’aime beaucoup les Pokémon de type Dragon. Je n’en possède aucun mais… J’avoue avoir un certain feeling avec ceux-ci. Je ne sais pas ce que j’aime en eux. Leur force ? Ou leur côté mystérieux et mystique ? Je ne sais pas. C’est comme certains sentiments que l’on ne contrôle pas… Certains sentiments ? J’ai été sorti de mes pensées, sentant toujours sa main posée sur la mienne. Elle ne l’avait pas encore enlevée ?! J’ai rougit, gêné de ce qu’il se passait mais… Je ne réagissais pas. Comme une peur de la brusquer. Elle ne mit pas longtemps non plus avant de comprendre ce qu’il était en train de se passer. Galy a rapidement enlevé sa main en faisant un petit mouvement de recul, rouge comme une tulipe… C’était… Adorable… Euh ?! Quoi ? Qu’est-ce que je viens de penser là ?

- …Dé …Dé… Désolée !

J’ai esquissé un petit rire tout en faisant un grand sourire. C’était peut-être un peu gênant comme situation mais… Ça ne me gênait pas vraiment. Au début, oui… J’étais gêné, mais, finalement, il s’avère que ce sentiment a changé. J’ai posé ma main sur son épaule pour la rassurer et essayer d’enlever cette gêne.

- Ne t’en fais pas, ce n’est pas grave.

Je lui ai fait un petit sourire avant d’enlever ma main de son épaule. Son Zorua s’est alors approché, l’air assez… Jaloux ? Je ne comprenais pas pourquoi il était jaloux d’ailleurs… Avant de prendre… Mon apparence et de câliner Galy. Je… Je ne savais pas quoi penser de ce qu’il se passait, je… Je ne comprenais rien du tout. J’ai rougit, regardant la scène l’air ahuri. Non seulement il s’amusait à l’enlacer en prenant mon apparence mais en plus il me regardait, l’air de me lancer un défi. Comme s’il voulait voir lequel pouvait faire le meilleur câlin. J’ai rougit encore plus après cette idée qui m’a traversé l’esprit. Heureusement, Galathéa lui a fait comprendre d’arrêter et celui-ci a « obéit » à sa maîtresse avant de prendre l’apparence de celle-ci, se plaçant à côté d’elle en me tirant la langue de temps à autres. Je ne comprenais pas du tout ce qu’il lui prenait. Qu’est-ce qu’il lui arrivait ? Elle s’est excusée à propos de son Pokémon mais… Je ne comprenais vraiment pas pourquoi il agissait comme ça. J’ai penché la tête sur le côté, regardant sa copie, l’air intrigué.

- Je… Tu n’as pas besoin de t’excuser mais… Pourquoi est-ce qu’il agit comme ça ? Enfin… Tu viens de dire à l’instant que tu ne le sais pas mais, il doit bien y avoir une raison…

J’ai haussé les épaules avant de m’allonger dans l’herbe, les mains derrière la tête et les yeux rivés vers le ciel. Un Pokémon jaloux et voulant garder sa maîtresse ou son maître à lui seul, c’est étonnant comme Pokémon.

Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 01/06/2016
Messages : 66
Mer 24 Aoû - 19:37






Oh bon sang… Ces quelques mots passaient en boucle dans ma tête, inlassablement, tandis que j’observais Kishi du coin de l’œil, les joues empourprées à cause de ce colossal embarras causé par mon pokemon. Mon regard fuyant entre le CPE de l’Académie et Nightmare, je ne savais où le poser, gênée par l’un, embarrassée par l’autre. Me voilà bien, entre l’un qui me faisait sa crise de jalousie… Et l’autre qui était tout aussi rouge que moi, ou peut être moins… Ou je ne sais pas … Je n’osais pas tellement le regarder. Nightmare, bon sang, qu’est-ce qu’il t’a prit !? Il … Il n’a rien fait ! Que pouvait-il penser actuellement du comportement plus qu’étrange de ce maudit Zorua … Que pouvait-il penser… De moi ? … Cette question fit accélérer les battements frénétiques de mon cœur, pour je ne sais quelle raison … Qu’est-ce qu’il m’arrivait ? … Je me sentais mal … Mal pour… Je ne souhaitais pas qu’il prenne mal ce qu’il venait de ce passer… Qu’il … Qu’il me déteste ? C’était ça ? Je ne voulais pas qu’il me déteste ? Mais pourquoi ? C’était …Etrange comme sentiment… Kishi était un homme d’une grande gentillesse, compréhensif et … Assez ouvert d’esprit, à ce que j’ai pu comprendre de lui … Et … Posant finalement mes yeux sur lui … Il me paraissait… Plutôt … Charmant… Je baissais immédiatement mes prunelles bleutées pour fixer l’herbe, bien trop gênée d’une telle pensée à son égard. Oh bon sang… Heureusement qu’il ne pouvait pas lire dans mes pensée, cela aurait été bien assez fâcheux qu’il apprenne, d’une façon ou d’une autre, ces pensées singulières qui me venaient à l’esprit en le regardant… Je ne saisissais pas vraiment le sens de ce qu’il se produisait dans ma tête… C’était incommodant… Je n’avais encore jamais vécue cela, auparavant … Ce n’était pas si désagréable, bien que très embarrassant … Je me mordais doucement l’intérieur de la joue, jetant un nouveau regard à Kishi, tâcher d’essayer de comprendre ce qu’il avait pu ressentir à cet instant aussi, ou comment il réagissait … Je déglutis difficilement, le voyant toujours assez rouge également… Ce n’était pas malin de la part de mon pokemon de réagir de cette façon. Que voulait-il ? Si son objectif était qu’on ne puisse plus ce regarder droit dans les yeux,  qu’on se sente gêné de l’autre, c’était réussi … Quoi … ? Il essayait… De nous séparer ? Mais non, voyons… C’était ridicule … Comment ai-je pu penser cela un seul instant … Néanmoins … C’était une réaction typique de sa jalousie possessive. Considérait-il Kishi comme un « ennemi potentiel » à ses yeux ? Cet idiot ne pouvait-il donc rien voir qu’il n’y avait … R…Rien … ? Pourquoi avais-je prit tant de temps à me dire qu’il n’y avait rien ? Et pourquoi avais-je eu soudainement si mal au cœur, en effleurant cette simple idée ? … Que m’arrivait-il ? Je ne comprenais plus rien…

Ayant rapidement présenté mes excuses les plus plates, je relevais difficilement mon regard vers Kishi, qui posait ses yeux successivement sur moi et sur Nightmare, sans doute intrigué par cette capacité, cette aisance à copier l’apparence des autres. Il ne fallait pas se méprendre, bien que ce n’était pas évident de ne pas tomber dans le panneau, surtout si l’on n’était pas habitué à voir ça. Ce n’était qu’une illusion très bien ficelée, son principal et fantastique talent. Ou il cherchait simplement à comprendre le comportement soudain et assez agressif de Nightmare. Et en effet, c’était bel et bien cela, il confirma prestement mes pensées. J’eu beau dire que je ne le comprenais pas… Je devais bien reconnaitre que j’avais menti … Je connaissais mieux que quiconque mon pokemon … Ce qui était assez logique, dans un sens … Et même si rien n’était sûr, je saisi à peu près une bonne partie de la raison d’une telle réaction « hostile » à l’égard de Kishi … La jalousie.  Nightmare n’a jamais trop aimé que je m’attache à d’autres pokemons… Ou même d’autres humains, aussi étrange que cela puisse paraitre. Depuis que je l’ai adopté, les seules personnes face auxquelles il n’a jamais été agressif étaient mes parents et moi-même… Après tout, jamais il n’aurait osé s’en prendre à leur équipe de pokemon, que j’adorais d’ailleurs et avec qui je m’amusais beaucoup à l’époque, quand j’avais un peu de temps libre avant ou après les cours de danse. Et à ces moments précis, il essayait toujours de capter mon attention, en me mordillant ou en tirant mes vêtements, pour que je le regarde, ou le caresse. Même avec les pokemons qu’il ne connaissait pas, desquels j’osais un peu m’approcher pour les toucher, il leur criait dessus pour les faire fuir … Et avec les humains … Il avait déjà essayé d’attaquer quelques personnes, sans que cela aboutisse à grand-chose, bien évidement… Mais c’est la première fois qu’il agit ainsi … Qu’est-ce que son instinct pouvait bien penser de Kishi ? … Qu’est-ce qu’il essayait de me faire comprendre … ?


- Il … Il est simplement jaloux… Et très possessif… Mais c’est bien la première fois qu’il se montre aussi…  Agressif, si je puis me permettre… Encore une fois, je suis désolée…


J’adressais une petite caresse sur la tête … Enfin ma tête… La tête de mon pokemon qui venait de prendre mon apparence. Même moi je m’y perdais… Et la situation ne m’aidait guère… Je ne saisissais pas de nombreuses choses… La jalousie soudaine et incontrôlable de Nightmare, cette vague de nouveaux sentiments qui m’envahissait plus je passais de temps en compagnie de Kishi … D’ailleurs, cette compagnie … Ne me semblait plus aussi … Gênante qu’au départ… Je me souviens… Notre première rencontre, au lac… Pour le coup, je m’étais isolée, n’ayant pas le cœur à voir qui que ce soit… Juste être seule… Puis il est arrivé… Je m’étais finalement habituée à sa présence, d’abord me disant qu’il partirait sans doute rapidement, il était en fin de compte resté, et cela ne m’avait pas déplu … Et encore aujourd’hui … Dans un premier temps gênée de le voir … J’étais plutôt … Heureuse qu’il soit là … Je me mordais discrètement les lèvres, essayant de placer des mots sur cet étrange ressenti …  Néanmoins, rien ne me vint à l’esprit … Kishi s’allongea alors dans l’herbe, profitant allègrement de ce temps pour prendre le soleil dans la plaine… Il avait bien raison de se dorer ainsi la pilule, après tout. J’esquissais un petit sourire, et je perdais mon regard dans l’observation des courbes que dessinait son corps ainsi allongé. Il était plutôt mince, mais semblait assez fort tout de même. Je rougissais légèrement, voyant une partie de son t-shirt relevé, une petite partie de son ventre dévoilé ainsi. Je ne savais trop si je devais l’avertir, détourner les yeux, ou rester bloquée de la sorte, même si je restais statique … De longues secondes je crois… J’optai enfin pour la deuxième option, rouge comme une tulipe, et préférant penser à autre chose… Ou plutôt on me força à penser à autre chose. Nightmare me mordit la main, assez fort pour avoir toute mon attention, mais pas non plus au point de me blesser. Je lui jetais un regard noir, tandis qu’il reprenait son apparence normale, et recula de quelques pas… Je crois qu’il ne m’avait jamais vu agir ainsi également. Je me montrais plus ferme avec lui, je le sentais également… Que m’arrivait-il ? … Sans doute le soleil avait une mauvaise influence sur moi … Le soleil, la chaleur, l’été … Toutes ces choses ne me réussissait pas, c’était probablement ça. Vivement donc que la nuit fasse enfin son apparition. Quoi qu’il en soit… Je préférais me retirer, retourner dans ma chambre me reposer, et m’isoler de ce soleil qui ne me faisait pas apparaitre sous mon meilleur jour. Me redressant lentement, j'adressais un petit au revoir timide à Kishi, esquissant un dernier mot d'excuse et en lui rendant finalement sa bouteille d'eau, dont je n'avais prit que quelques gorgées, et reprennant mon bouquin sous le bras. D'un dernier geste de la main, je partais, après avoir appelé Nightmare à mes côtés, sans me retourner, l'esprit perdu dans des pensées qui me paraissaient encore obscures à cet instant ...  

Pweet:
 





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» La danse des sept voiles...
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Danse avec Lilou (pv)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pocket Monster :: ZONE RP :: Les Alentours :: Partie Ouest :: La plaine chaleureuse-
Sauter vers: