Le chevalier et le pirate | Kishi

 :: ZONE RP :: Dans l'école :: 2eme Étage :: Salle de Retenue Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Ici depuis : 06/06/2016
Messages : 68
Lun 11 Juil - 12:51



Une heure de colle…

J’avais fini par me prendre une heure de colle… Je ne sais pas si je dois être fier de moi étant donné que j’avais réussit à me la prendre en un temps records, ou si je dois déprimer parce qu’il n’y a rien de plus chiant au monde qu’une  heure de colle ; bon, il faut dire aussi que je l’avais quand même un peu mérité, mais quand on passe une assez mauvaise nuit et que le monde se ligue contre vous pour vous emmerder, au bout d’un moment, moi, j’avais tendance à exploser et pour cette fois là, j’avais, dans ma délicatesse extrême des mauvais jours, répondu à un prof. Il fallait que ça sorte, je n’avais pas forcément eu un comportement déplaisant, je ne vois pas en quoi regarder à l’extérieur deux minutes est déplaisant pour un prof étant donné que je notais quand même le cours et que je ne disais rien, mais il fallut qu’à ce moment là il me reprenne et il fallut que je lui réponde.

Mmh, ouai, il ne s’attendait vraiment pas à ce que je sorte les griffes et contre-attaque, mais quand quelque chose m’énervait, j’avais du mal à tenir longtemps ; le self-control ? Oui je connais, mais dans un cas comme ça, j’ai presque envie de vous dire que je ne regrette pas de ne pas avoir tenu ma langue, bien qu’au final j’étais perdant, m’enfin…

J’avais donc dû me lever tôt pour aller faire cette colle, alors que j’aurais pu gratter une ou deux heures de sommeil en plus étant donné que je commençais les cours en milieu de matinée, mais non, ce n’est pas moi qui décidait de l’heure à laquelle je devais me ramener en salle de colle et y aller dès la première heure de cours de la journée ça ne donnait pas envie, surtout que je savais d’avance que je n’allais rien faire, oui j’étais perdant, complètement même, mais bon, je survivrais, ce n’était pas la première que j’avais et ça ne serait surement pas la dernière, alors bon, comme bien souvent, je dormirais pour finir ma nuit ; point barre.

Je n’avais prit aucun de mes pokémons avec moi, eux pouvaient rester dormir à l’internat et attendre mon joyeux retour pour les récupérer pour aller en cours ensuite, restait à voir si ce soir je sortais avec eux pour une petite balade ou si je retournais dans ma chambre pour bosser et dormir le restant de la soirée ; c’était une question de flemme et de motivation, le temps se prêtait plutôt à la balade, mais il était un peu moins de huit heure du mat, alors la météo avait encore le temps de changer avant ce soir. Ainsi, c’est complètement seul et trainant des pieds que je m’étais rendu dans l’académie ; je m’étais installé plutôt dans le fond de la salle avant de me mettre à bosser, jusqu’à ce qu’une grosse démotivation me prenne, soit, au bout de dix minutes, pas fameux hein ? Je baillais quelques secondes avant de croiser les bras sur la table et de poser ma tête sur ces derniers, dans une situation comme ça, fallait mieux dormir, de toute manière, il y avait peu de chance que je me fasse reprendre pour pioncer, je n’étais pas en cours et j’avais quand même daigné me pointer jusqu’ici ; il ne fallait pas plus m’en demander pour le moment.



Azayim

_________________
.
#cc6666

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 16/06/2016
Messages : 57
Mer 13 Juil - 23:06

Le pirate et le chevalier


Hissez la grand voile





Le soleil se levait enfin. Laissant les doux rayons de soleils entrer et réchauffer la peau de mon visage. Ayuka se situait sur moi pendant que je dormais tandis que Ser Veresta et Haruna étaient en bas. L’épée spectrale avait pour habitude d’aider ma sœur a cuisiné et… Je pense que cette habitude ne changera jamais. La petite chatonne grise dormait en ronronnant sur moi, tandis que mes respirations la faisaient monter et descendre. J’ouvrais lentement les yeux et ai aperçu la Psystigri posée sur mon ventre, sur la couverture. J’ai posé ma main sur sa petite tête et elle s’est réveillée en souriant et en réclamant des caresses. J’ai caressé cette petite boule de poil qui semblait être toute contente et qui semblait enfin vouloir bien se lever. Elle est descendue du lit pour enfin prendre les escaliers pour aller à l’étage du bas où se trouvait l’Exagide et la jeune femme aux cheveux argentés. J’ai pris les vêtements de ma garde-robe et me suis assis sur le lit avant de longuement soupirer. Je me suis habillé et ai regardé mon agenda sur mon téléphone. Hein ? Surveiller la salle de colle dès la première heure ? Ça me semblait tellement ennuyant… M’enfin bon… Ça fait partie de mon boulot hein… Même si surveiller la salle de colle est la partie la plus nulle de mon travail… Je suis donc descendu à l’étage du bas pour prendre mon petit déjeuné avant de prendre quelques affaires, de remercier ma sœur et de lui dire au revoir.

Accompagné de Ser Veresta à ma droite et d’Ayuka à ma gauche, nous étions sur le chemin de l’académie. Il y avait bien plus de monde que le premier jour. Ça ne m’a frappé l’œil qu’aujourd’hui mais… Au moins je l’ai vu ! Ser Veresta semblait aimer regarder tout ce petit monde qui passait devant lui et il attirait souvent les regards de tous les petits Pokémon des élèves. À chaque fois qu’un Pokémon le saluait, il exécutait une belle révérence. Ayuka quant à elle… Elle était sur mon épaule et se tenait. Bien plus timide que d’habitude. Serait-ce cet amas de personnes qui la rendrait si peureuse ? Je ne la reconnaissais pas du tout mais… Elle était adorable dans cet état. Parfois je lui tapotais gentiment la tête quand je sentais qu’elle serrait mon épaule quand elle paniquait afin de la rassurer.

Nous voilà enfin dans la salle de colles. J’attendais les élèves qui étaient collés… Bien évidemment à la première heure, je doute fort qu’il y en ait énormément… Ser Veresta était placé juste à côté de ma chaise, tandis qu’Ayuka était derrière l’épée et le tenait en regardant la porte d’entrée. Ah, j’entendais des bruits de pas. Je pense que ça doit être certainement les élèves collés. Je regardais la porte jusqu’à ce que trois élèves soient entrés dans la salle. J’ai regardé la liste et il y en avait bel et bien trois pour la première heure. Au moins, je n’aurai pas à faire les présences, sachant qu’ils étaient bien tous là. Un élève s’était mis seul au fond de la classe tandis que les deux autres avaient l’air de bien se connaître. L’élève du fond paraissait calme mais les deux autres… Ils regardaient le garçon et ne cessait de rire de lui. Le rouquin n’avait pas l’air de s’en apercevoir mais moi, je le voyais bien. J’ai regardé Ser Veresta pour lui faire comprendre qu’il fallait calmer les deux et celui-ci s’exécuta rapidement. Il communiqua par télépathie aux deux rigolos d’un ton sombre.

- Continuez de rire et vous verrez ce qui vous attends…

Les deux ont commencé à paniquer légèrement, en regardant Ser Veresta qui lui, les regardait d’un air menaçant. Le rouquin était en train de s’assoupir mais bon… Il fallait que j’intervienne… J’espère qu’il m’excusera. J’ai pris un ton fort et imposant pour essayer de les calmer en plus de l’intervention de mon Exagide.

- Hey vous deux ! Fermez-la et arrêtez de vous foutre de sa gueule, sinon je vous donnerai du travail supplémentaire et j’en parlerai à Red !


Les deux turbulents ont tout de suite arrêter leur comportement irrespectueux en regardant chacun leur feuille sans relever la tête pour éviter de croiser le regard de Ser Veresta qui n’avait pas l’air de vouloir rigoler aujourd’hui. Je me suis levé pour donner les travaux que leurs profs m’avaient donné en arrivant à l’académie. Je leur ai expliqué ce qu’ils devaient faire et me suis rassis à mon bureau en soupirant et en tenant ma tête avec une main. Ser Veresta s’est approché du rouquin qui semblait être assez… Fatigué.

- Ça va ? Tu vas bien ?


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 06/06/2016
Messages : 68
Ven 15 Juil - 15:32



Quelques minutes s'étaient passées avant que le pion qui nous surveillait ne nous donne le travail que l'on devait faire, mon regard avait parcouru la feuille en diagonale, lisant l'énoncé et après ça, j'avais posé ma tête dans mes bras, "dormant".

J'avais fermé les yeux et espéré dormir oui, au moins cinq minutes histoire de finir ma nuit, comme ça je pouvais directement enchainer sur le travail que j'avais à faire, mais non, cela ne se passe jamais comme on le souhaite dans des moments comme ça ; je n'étais pas le seul à avoir eu la chance de me trouver ici ce matin, il y avait deux autres élèves avec moi et ce n'était pas pour le meilleur. Ce n'était pas parce que j'étais affalé sur ma table que je ne les entendais pas, ce n'était pas parce que j'étais crevé que l'envie de me lever et d'aller les voir pour "discuter calmement" était absente en moi, au contraire, j'avais bien envie d'aller leur expliquer le pourquoi du comment je devais porter un cache-oeil, voir même leur faire comprendre ça avec mon poing dans leur tronche, mais non. Je ne bougeais pas, sachant qu'au final, tout cela ne valait pas la peine, j'avais l'habitude d'être jugé et ce n'est pas parce que je frappais deux idiots que d'autres ne feraient pas la même chose dans le futur ; soyons intelligent et restons de marbre, si je passais à l'action, j'allais avoir des problèmes en plus, autant les éviter, je ne voulais pas me faire encore plus coller ou me faire virer. Non, non, j'allais supporter ça, comme d'habitude, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire.

Hey vous deux ! Fermez-la et arrêtez de vous foutre de sa gueule, sinon je vous donnerai du travail supplémentaire et j’en parlerai à Red !

Ah bah tiens, voilà qui était mieux, je n'avais plus besoin de rien faire maintenant, le surveillant s'en était chargé de lui-même. J'ai soupiré discrètement et lentement avant d'ouvrir les yeux, la tête toujours enfouie dans mes bras, je restais ainsi une bonne minute ou deux avant d'entendre une voix dans ma tête :

Ça va ? Tu vas bien ?

Réveil instantané, je me redressais sur ma chaise avant de lancer un regard sur le pokémon qui se trouvait juste à côté de ma table, je me mis à réfléchir à toute vitesse, n'en revenant pas vraiment qu'il parlait par télépathie, pas que je n'avais jamais testé ça avant car ma mère possédait une Gardevoir, mais ce pokémon la n'était pas de type psy hein ? Je ne me souvenais pas de qu'elle espèce il s'agissait, mais il était de Kalos je crois. Il avait appris la télépathie tout seul ? On pouvait lire un peu de surprise dans mon regard, je ne m'attendais pas vraiment à ça, mais je me repris assez vite pour laisser une expression neutre revenir sur mon visage et pour ne pas déranger en parlant à voix haute, je lui répondis de la même manière qu'il m'avait questionné, vu que le lien télépathique n'était pas rompu :

Ça peut aller, 'fin, comme un jour ou on a une heure de colle quoi...

Et comme un jour ou des idiots te critiquent dans ton dos aussi, m'enfin j'avais l'habitude à force, je le répétais tout le temps aussi. Du pokémon du surveillant, je posais mon oeil en direction des deux autres élèves quelques secondes, juste le temps de lancer un regard noir à celui qui avait tourné la tête en ma direction pour voir ce que je foutais, puis je pris la feuille que le surveillant m'avait refilé un peu plus tôt pour me mettre à bosser, bien que je n'avais pas envie de le faire et que son pokémon m'intriguait assez pour avoir envie de me concentrer sur lui que sur un simple bout de papier.



Azayim

_________________
.
#cc6666

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 16/06/2016
Messages : 57
Mer 3 Aoû - 16:25

Le chevalier et le pirate


Une bonne lecture





En tout cas, le rouquin avait l’air d’avoir sacrément la flemme de faire le travail que je lui ai donné. Ça se voyait à sa manière de faire et à sa concentration presque inexistante par rapport à ce papier. Il avait beaucoup plus l’air de se demander comment est-ce que Ser Veresta avait pu lui parler par télépathie. C’est vrai que c’est très rare qu’un Pokémon d’un autre type que le type Psy aie ce don. Mais bon… En même temps… C’est justement un type Psy qui lui a appris à utiliser la télépathie. Je me suis levé de mon bureau en direction vers le « pirate ».

- Si tu as des questions n’hésite pas à me demander. Que ce soit à propos de ton travail ou à un autre sujet.

Ser Veresta s’est replacé à côté de mon bureau pendant que j’étais en chemin vers celui-ci. Une fois arriver à mon bureau, je me suis de nouveau assis à ma chaise, reprenant le livre que j’avais commencé. Celui-ci racontait l’histoire d’un élève avec une malédiction. Celui-ci possédait un Amphinobi ainsi qu’une petite troupe de Pokémon. Il était la plupart du temps très solitaire même s’il avait rencontré quelques personnes qui lui semblait très sympathique malgré qu’une seule d’entre elle, qui était un garçon, n’avait pas été… Bienveillant dirais-je. Dans son enfance il a perdu tout ce qui lui était de plus cher à l’exception d’un katana que son père décédé lui avait offert. C’était comme un rituel dans sa famille. On aurait cru que toute sa vie était fichue jusqu’à un renouveau. La symphonie entre lui et ses Pokémon est très forte en tout cas. À l’exception de ses deux petits Pokémon dragons qui ne lui cause quand même pas mal de soucis. J’accroche bien à ce livre… Et surtout au personnage principal qui n’est autre qu’un garçon aux cheveux blancs ainsi qu’à des yeux assez… Particuliers.

Une fois les deux chapitres terminés, j’ai relevé la tête pour vérifier ce que faisaient les élèves et je voyais les deux rigolos qui étaient en train de ricaner en me regardant. J’ai soupiré longuement avant de me lever et de me déplacer à nouveau vers eux.

- Vous commencez sérieusement à m’énerver… Donnez-moi vos carnets de notes.
- NON PITIÉ !
- Il n’y a pas de « non pitié », donnez-les-moi.
- … Bon d’accord…

Ils m’ont chacun donné leurs carnets de notes et je me suis posé à mon bureau une nouvelle fois. J’ai pris mon stylo rouge et leur ai mis à chacun une note avant de retourner à leur bureau pour leur rendre. Je suis encore une nouvelle fois retourné à mon bureau… Ce chemin commence à m’énerver comme il faut… Et me suis assis pour me replonger dans mon livre.

- Pourquoi vous nous avez mis des notes si salées ?!
- Inutile de vous l’expliquer… Maintenant taisez-vous… Vous dérangez l’autre élève qui avait déjà bien de mal à se concentrer…
- « Screugneugneu »…

Je l’ai foudroyé du regard.

- Tu veux à nouveau une note ainsi que je t’envoi chez monsieur le directeur, Red ?
- … « Gloups »… Non ça ira…

J’ai regardé le rouquin d’un air tout à fait banal pour voir ce qu’il faisait et me suis replongé dans ma lecture.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 06/06/2016
Messages : 68
Sam 6 Aoû - 17:56



L'absence totale de motivation, se sentiment de vide face à quelque chose à faire, quel que soit son importance, était bien un des pires sentiment au monde ; cela pouvait se traduire de plusieurs manière, une grosse flemme, une panne d'idée, un manque d'envie ou une perdition totale dans le néant qui fait que l'on se retrouve bloqué dans absolument tout ce que l'on peut essayer de faire. Je n'étais pas motivé à remplir ce bout de papier, je n'en avais pas très envie, notamment parce que je n'avais pas forcément fait quelque chose de base pour me prendre cette colle, mais aussi parce que le pokémon du surveillant semblait être en lui même un sujet bien plus intéressant à travailler que celui sur lequel on travaillait en cours actuellement.

Ah oui, il était bien intéressant ce spectre, il avait une certaine prestance, il dégageait de la force et le fait qu'il parlait par télépathie embellissait son portrait et faisait planer un certain mystère dans mon esprit ; ça y est, la flamme était éveillée en moi, tout bon oeil pouvait remarquer que quelque chose se tramait dans mon esprit, l'ambiance changeait, la motivation était là, elle affluait, mon regard posé sur le pokémon du surveillant finit par se reposer sur la feuille d'exercice que j'avais à faire et dans un silence des plus complet, je me mis à écrire.

La feuille se remplissait d'encre, sans jamais s'arrêter, mon cerveau était au top de sa forme et coordonner mes pensées se faisait sans problèmes, je remplissait chaque lignes de manière fluide, toutes les réponses aux exercices venant dans ma tête dans un assez bon ordre, il me fallait très peu de temps pour les organiser et les replacer sur le papier ; on aurait pu voir un écrivain fou emplit de passion, mais non, je faisait juste une dissert sur un sujet banal dans une salle de colle, quand je travaillais, je m'y mettait une bonne fois pour toute, le plus rapidement cela se terminait et mieux ce serait ; en environ quinze minutes, je terminais de remplir ma copie, me relisais et corrigeais quelques fautes avant d'entendre le pion engueuler les deux autres collés. Encore ?

J'avais tellement été absorbé dans ma bulle que je n'avais absolument pas suivi ce qu'il s'était passé autour de moi, mais le résultat restait le même, les deux imbéciles passaient un mauvais quart d'heure et j'en était bien content au fond de moi.

Voyons voir, je jetais un dernier coup d'oeil sur le petit pavé organisé que j'avais écrit avant d'y coller mon nom et de me lever de ma chaise pour l'apporter au surveillant :

J'ai fini.

Ni plus, ni moins, je laissais sa feuille sur son bureau avant de retourner à ma place, là ou j'étais absolument libre de tout ; je n'avais plus de travail, j'étais réveillé, tout allait bien, il était temps de passer à l'action sur la chose qui m'avait donné tant d'entrain il y a une quinzaine de minutes. Sortant un carnet de mon sac, je le posais sur la table avant d'attraper un stylo noir et de me mettre à griffonner dessus sur une page vierge ; le dessin prit vite forme et n'était autre que le spectre qui se tenait à quelques mètres de moi, son portrait était mien, pour mon plus grand plaisir, une nouvelle fois. Mais un petit truc manquait, un tout petit détail qui se retrouvait parfois présent sur certains autres portrait de pokémons que je faisais :

Monsieur, votre pokémon s'appelle comment ?

Sans lever l'oeil en sa direction, je m'adressais au surveillant tout en laissant mon stylo se balader sur la feuille, plaçant ça et là quelques ombres sur le bouclier qui constituait le corps du pokémon, si l'on pouvait voir cela ainsi. Il avait dit que je pouvais lui poser n'importe quelle question un peu plus tôt non ? Autant en profiter, je pouvais terminer mon dessin et en savoir un minimum plus sur son intriguant pokémon de cette manière.



Azayim

_________________
.
#cc6666

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 16/06/2016
Messages : 57
Mer 10 Aoû - 21:42

Le chevalier et le pirate


Picasso





Plonger dans ma lecture, je levais de temps à autre les yeux vers les trois élèves pour vérifier qu’ils travaillent bien. Les deux fouteurs de troubles avaient l’air de galérer comme des pingouins tandis que l’autre avait l’air de plus se concentrer sur Ser Veresta qu’autre chose. C’est vrai que c’est intrigant de savoir qu’un Pokémon Spectre possède la télépathie. Il n’y en a pas beaucoup qui possèdent ce don. J’espère qu’il arrivera quand même à se concentrer au bout d’un moment et à pouvoir écrire quelque chose sur sa feuille. Je ne tiens pas à lui mettre une note à cause de ça. Il n’a pas trop l’air d’être un mauvais élève comparé aux deux autres. M’enfin… J’ai replongé dans ma lecture pour passer plus vite le temps. Plus vite l’heure sera passée, plus vite je pourrai filer de cette classe de colle. Déjà que pour moi c’était ennuyant, je n’ose pas imaginer à quel point ça devait être ennuyant pour les trois étudiants se trouvant dans cette même classe.

Arriver vers la moitié du livre, un élève a interrompu ma lecture. C’était le rouquin. Il avait finalement réussi à se concentrer et à finir ses exercices. Serait-ce Ser Veresta qui l’aurait inspiré ? Possiblement possible. J’ai esquissé un sourire à cet étudiant avant de regarder où en étaient les deux autres. Visiblement, ils n’avaient toujours pas avancé. J’ai regardé vite fait ma montre et il restait vingt bonnes minutes avant la fin. J’ai balancé la tête de gauche à droite en soupirant doucement. Ils me faisaient limite de la peine. J’ai regardé à nouveau le rouquin et il semblait dessiné quelque chose. De ma position, il avait l’air de vraiment bien dessiné. J’ai haussé les épaules et ai recommencé à lire mon livre.

Cinq bonnes minutes plus tard, ma lecture a été interrompue à nouveau par le Picasso de la classe. Il m’a demandé quel était le nom de mon Pokémon Spectre. J’ai hoché la tête avant de me lever pour m’approcher de son bureau. Je me suis penché vers son dessin et… Wow ! Il avait dessiné Ser Veresta. Il était très bien réussi en tout cas !

- Il s’appelle Ser Veresta. Ton dessin est magnifique ! Bien jouer.

Je me suis mis au bureau juste devant le sien en prenant la chaise et en me mettant face à lui. J’adorais les dessins. Pouvoir en créer un de soi-même quand on ne trouvait pas d’image déjà faite. Cela devait être génial ! Imaginez, vous cherchez une image sur le net. Vous en imaginez une bien précise et regardez laquelle y ressemble le plus mais vous ne la trouvez pas. Et c’est à ce moment-là que vous vous dites « Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à dessiner… ».

- Tu dessines vraiment bien ! Ça fait longtemps que tu dessines pour être aussi doué ? Ou alors c’est dans tes gênes ?

Code by Joy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 06/06/2016
Messages : 68
Jeu 11 Aoû - 19:43



J'avais entendu le bruit de la chaise racler le sol après ma question au surveillant, ce qui m'avait fait lever l'oeil avant de le voir se diriger en ma direction, surement pour voir ce que je faisais pour avoir soudainement l'envie de parler, il se pencha au dessus de mon bureau tandis que je donnais quelques coups de crayons sur la feuille et prit la parole :

Il s’appelle Ser Veresta. Ton dessin est magnifique ! Bien jouer.

Whoa, euh, pour le coup, je ne m'attendais pas à ce qu'il me félicite, ni même à ce qu'il vienne carrément prendre place sur le bureau en face pour continuer de parler. A ça oui, j'avais capté son attention je crois, autant que son pokémon avait capté le miens ; je mis une bonne minute avant de réagir à ce qu'il venait de se passer, Ser Veresta donc, je notais le nom dans un coin de ma tête et mit en pause mon activité pour répondre à celui qui jusque là, n'avait fait que lire et engueuler les deux autres qui se noyaient dans leur exos :

Ah.. euh, merci beaucoup.

Tu dessines vraiment bien ! Ça fait longtemps que tu dessines pour être aussi doué ? Ou alors c’est dans tes gênes ?

La discussion était lancée apparemment, je réfléchis quelques instants à la question qu'il venait de me poser, pas sur le nombre de temps depuis lequel je tenais un crayon dans la main, mais plutôt au "ou alors c'est dans tes gênes ?", à vrai dire, je ne m'étais jamais posé la question quand à savoir s'il y avait d'autres personnes dans ma famille qui pratiquait le dessin sous n'importe qu'elle forme d'art, peut-être était-ce le cas ? Ou peut-être pas. Quoi qu'il en soit, j'étais sûr que pour mon cas, c'était bel et bien à force de pratiquer et à me perdre dedans que j'avais pu trouver un style qui me convenait et avec lequel j'arrivais à faire un peu tout ce que je voulais et ce, que ce soit sur support papier ou numérique. Cependant, il y avait une certaine différence de niveau entre les deux, cela faisait certes quelques années que je m'étais lancé au dessin à la tablette, mais mon niveau n'était pas aussi "excellent" que celui que je pouvais avoir en technique traditionnelle ; il y avait ça aussi ensuite, les différentes techniques, toutes les manières possibles et inimaginables de reproduire quelque chose, encre, crayons, peinture et j'en passe... J'avais un peu touché à tout, mais pas forcément trouvé mon bonheur partout, l'aquarelle, les crayons et la numérique me convenaient le mieux.

Je tiens un crayon depuis que je suis tout petit et je pratique énormément, ce doit bien être la clef la plus importante pour ne jamais perdre la main.

J'avais vite repris mon activité au moment ou j'avais répondu au pion, écrivant ainsi dans un coin de la feuille le nom du spectre, en m'appliquant un minimum, l'habitude d'écrire rapidement me faisait écrire comme un pied, ce qui compliquait un peu la relecture de mes copies aux profs, mais c'est en faisant des efforts qu'on parvenait à réussir à faire des choses non ? Je n'allais pas dégueulasser ma feuille en me relâchant pour la fin, il ne fallait pas abuser. Et puis finalement, j'en venais à penser à quelque chose, c'était con, mais j'avais tout le temps tendance à représenter tout et n'importe quoi sans vraiment demander l'autorisation aux gens, ça ne m'avait jamais porté problème jusque là puisque personne ne faisait vraiment attention à ce que je pouvais faire sur mon carnet, mais là, j'étais face à quelqu'un qui était hiérarchiquement supérieur à moi, alors la question venait à se poser dans mon esprit. Boarf, aller, au pire il refuserait, mais je n'avais qu'à insister un peu, ça marchait toujours comme ça ; j'arrachais proprement la feuille du carnet avant de la lever en face de moi, voir s'il ne manquait pas des choses dessus, mais le résultat me semblait bien. Je tendis alors la feuille au surveillant avant de lui dire :

Tenez, vous pouvez le garder si vous voulez, il s'agit du portrait de votre pokémon après tout.



Azayim

_________________
.
#cc6666

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ici depuis : 16/06/2016
Messages : 57
Jeu 25 Aoû - 15:37

Le chevalier et le pirate


L'artiste qui sommeille en nous





Il terminait rapidement le dessin en y ajoutant le nom de mon Pokémon avant de me tendre la feuille sur laquelle il l’avait dessiné, me proposant de le garder car c’était mon Pokémon. J’ai pris le papier avant de le placer à côté de Ser Veresta. Certes il y avait quelques détails qu’il manquait mais la ressemblance était flagrante. Je lui ai rendu la feuille, lui proposant de la garder. Ça me fait très plaisir qu’il veuille bien m’offrir son dessin mais après tout, c’est lui qui l’a fait et… Bref, je n’ai pas besoin de me justifier. J’aimerais simplement qu’il le garde. À moins que Ser Veresta, lui peut-être, le veuille ? J’ai appelé l’épée afin qu’il s’approche et celui-ci a obéit. Il s’est approché de nous et a scruté le dessin.

- Bien jouer ! … Hmm… Attendez, je reviens.

J’ai hoché la tête l’air interrogatif et ai regardé Altaïr toujours avec cet air interrogatif. Qu’est-ce qu’il nous prépare celui-là ? Déjà, une farce, ça m’étonnerait grandement. Il ne fait pas de farce à n’importe qui et surtout quand il ne les connait pas beaucoup. Ser Veresta revenait avec une feuille et quelques crayons. J’ai haussé un sourcil, me demandant qu’est-ce qu’il comptait faire avec ce matériel. Il compte se dessiner lui aussi ? Il a posé le matériel sur la table qui se situait juste en face de celle du rouquin et s’est placé devant la feuille, m’invitant à m’asseoir à côté du garçon. Je me suis donc placé à côté de lui, regardant Ser Veresta, je le vis commencer à gribouiller sur la feuille. Soit il écrivait ou soit il dessinait, mais je suppose qu’il était en train de dessiner, vu ce qu’il se passait. Il dessinait sans faire de point d’arrêt, levant parfois les yeux de la feuille en nous regardant avant de les reposer sur le papier. Je ne l’avais encore jamais vu dessiner et d’ailleurs, je pense bien que ce soit la première fois qu’il dessine. Ou alors il dessinait peut-être en cachette ? Je n’en ai aucune idée. Seul lui connaît la réponse. Il terminait son dessin avant de regarder minutieusement chaque recoin de la feuille, corrigeant certains détails avant de « sourire » comme s’il était satisfait de ce qu’il venait de faire. Nous montrant la feuille, j’en restais ébahi. C’était très… Surprenant ! Il avait très bien dessiné, c’en était, incroyable ! Certes, c’était de la 2D, mais avec les effets qu’il avait dessiné sur la feuille, ça faisait des effets de reliefs. Il avait dessiné minutieusement tous les détails. Même le petit point noir se trouvant sur le mur derrière nous. Le dessin était… Très réaliste et vraiment très beau. Ser Veresta, me voyant bouche bée, a regardé Altaïr.

- Alors ? C’est bien fait ? Je me suis pas mal entraîner quand j'avais du temps libre et que personne ne me voyait et voilà où j'en suis. Ça fait depuis mon premier stade en tant que Monorpale que je dessine.

- C’est très bien fait et très beau Ser Veresta. Bien jouer !

Je me suis levé, me dirigeant vers les deux rigolos pour vérifier qu’ils avaient finis leur travail et… Oui ils l’avaient fini. Mais ils avaient tous les deux les mêmes réponses. Tant pis, ça leur fera deux heures de colles en plus pour avoir tricher… Ser Veresta avait l’air très fier de son dessin en tout cas.


Code by Joy

_________________

Mes Pokémons | Moi | Mes liens | Mes RPs
Kishi #0000cc Ser Veresta #9900cc Ayuka #990099 Volcano #cc0000 Haya #009900 Kioshi #006600
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un honorable chevalier
» Les chansons de pirate !
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pocket Monster :: ZONE RP :: Dans l'école :: 2eme Étage :: Salle de Retenue-
Sauter vers: